Ecologistes: comment sortir de l'impuissance

Par

L'aile réaliste prône un retour au gouvernement. L'aile gauche veut une alliance avec le Front de gauche et les courants de la gauche du PS. Au milieu, Cécile Duflot passe à l'offensive.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Bordeaux, de notre envoyé spécial.   Déboussolés, avec une boussole à trois flèches. Lors de leurs journées d'été à Bordeaux, de jeudi à samedi, les écologistes ont livré leurs doutes et leurs désaccords. Devant plus de 1 500 cadres et militants, l'ambiance a été davantage studieuse qu'enthousiaste ou conquérante. Si les relations entre chefs à plume restent cordiales, l'ambiance bon enfant et les ateliers « sur le fond » de bonne tenue, les écologistes constatent pour l'heure une certaine impuissance, venant clore définitivement la séquence « europécologiste », cinq ans après la redynamisation écolo dans les urnes et dans les assemblées.