Et maintenant dissolution!

Par

Pourquoi cette démission du gouvernement est inédite.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quelle accélération ! Dans la foulée d’un désastre aux élections municipales, Jean-Marc Ayrault avait été congédié et Manuel Valls, alors fortement aidé par Arnaud Montebourg et Benoît Hamon, lui avait succédé à Matignon. L’idée était de bâtir un gouvernement de combat, uni comme les doigts de la main derrière le président de la République. Cent quarante-sept jours plus tard, cette équipe n’existe plus.