Chez les écologistes, le parti se paralyse, Cécile Duflot s’organise

Au terme de leurs journées d’été, les écologistes continuent à se contenter de l’impasse stratégique et des divisions apparemment insurmontables qu’elle produit. L’ancienne patronne du mouvement et ex-ministre du logement, elle, a fait profil bas tout en faisant savoir qu’elle se prépare pour 2017.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Lille, de notre envoyé spécial.-  « Surplace », « hors sol », « à l’arrêt », « dans l’impasse » ou, plus trivialement « un merdier absolu ». Dans les allées du campus de Villeneuve-d’Ascq, près de Lille ce week-end, les qualificatifs pour définir la situation d’Europe Écologie-Les Verts (EELV) n’ont pas manqué chez les cadres et militants écologistes. Comme paralysé par ce blocage stratégique interne, le mouvement écologiste semble s’être habitué à vivre avec l’incongruité d’une large majorité de militants pensant l’exact contraire de leurs porte-parole parlementaires. Et chacun se résigne devant leur secrétaire nationale qui laisse faire.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal