Un député UMP, ancien conseiller de Borloo, est pris en plein conflit d'intérêts

Par et
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Ce jeune député est digne de la brochette sarkozyenne des virtuoses du conflit d'intérêt.

Il est à bonne école.

Il faut lui donner d'urgence la Légion d'honneur.

Vous voulez rire, elle a déjà été demandée pour lui la légion d'honneur, forcément, un partisan du cumul de fonction (au cas ou ca pourrait servir) vassal du roi lui ayant fait voeux d'allégence, forcément quelqu'un l'a déjà demandée pour lui...

Quand à la caisse des dépîts (pardon je me suis trompé je voulais dire des dépôts évidemment, mais vous aurez corrigé de vous même) elle doit être bien occupée à gérer des vrais problèmes, comme celui des conditions du rachat par elle (à un prix d'or) des actions d'un ami du Roi dans la capital de QUICK, qui maintenant fait dans le hamburger 100% hallal en multipliant les points de vente de ce genre entre autre chose.

Pauvre France si le Roi l'aimait la France, il la quitterait c'est sur, mais il n'aime que son CAC40 et le petit cercle qui le dirige alors évidemment, dans ces conditions il faut se battre jusqu'au sang pour conserver son trône, il a peut être oublié qu'en France, les rois qui jouent les prolongations, on les décapitait autrefois, quant à Marie Antoinette, la nôtre ne fuira pas par Varenne c'est certain mais elle a peut être besoin de cours sur l'histoire de france, elle ne sait peut être pas comment a fini l'autre... la précédente jouait du pipeau, celle ci chante du moins le croit elle, dans la rue, elle aura peut être du succès, qui sait ?

 

 

Je suis en phase avec le commentaire ironique de Joël Martin.

La réaction de ce jeune député qui prétend être en avance sur le droit est proprement hallucinante.

Car s'il n'existe pas de texte particulier interdisant la double fonction de salarié d'un établissement public administratif national soumis à la tutelle du parlement, et de membre dudit parlement, il existe un principe général du droit qui veut qu'on ne puisse être à la fois juge et partie ...

Il ne s'agit même pas de déontologie, mais de simple logique !!!

En appeler à la création d'une commission ad hoc pour régler le problème ne fait qu'attester l'ignorance abyssale et/ou la mauvaise foi patente de ce jeune député qui devrait avant tout approfondir sa formation juridique.

Mais nul doute qu'il est allé à bonne école, l'exemple étant donné par le comportement éhonté de notre super-premier ministre qui a érigé la confusion des genres en système de pouvoir.

 

 

Borloo va bientot nous faire verser uine larme sur ce jeune deputé.

Ils sont vraiment dans un autre monde en Sarkozye.

Je suis d'accord pour la legion d'honneur

@sachales
Oui, oui, la legion d'honneur.Encore un qui la merite (sans rire), car legion d'honneur=......ici c'est à vous de remplir la case.
D'accord pour lui épingler la légion d'honneur...mais dans le dos, comme un poisson d'avril

Merci pour cette très intéressante enquête quant aux moeurs de la République où la loi ne tranche pas tous les "cas limites".

L'onglet "prolonger" est un plus instructif.

L'ouvrage de Martin Hirsch fait des vagues...

http://www.lepoint.fr/politique/conflit-d-interets-polemique-entre-jean-francois-cope-et-martin-hirsch-24-09-2010-1240795_20.php

Extrait :

"Dans son ouvrage "Pour en finir avec les conflits d'intérêts", M. Hirsch reproche à M. Copé de cumuler ses fonctions politiques avec celles d'avocat d'affaires.

"J'ai trouvé que ce qu'a fait Martin Hirsch n'est vraiment pas très bien", a affirmé le député-maire de Meaux (Seine-et-Marne).

Lui retournant le compliment, il a rappelé à l'ex-Haut commissaire qu'il avait, lorqu'il était au gouvernement, "fait voter une loi qui prévoyait la création" de l'Agence du service civique en fixant notamment "la rémunération de son personnel" et de "son directeur".

Or "qui est son directeur aujourd'hui ? C'est Martin Hirsch. Ca, c'est le plus joli conflit d'intérêts qu'on pourrait imaginer" et "il n'en a pas parlé dans son livre, a poursuivi Jean-François Copé. "Il devrait ajouter celui-là dans la liste", a-t-il conclu."

OUPS ! Excusez-moi, je viens de découvrir l'autre article complémentaire sur le livre de Martin Hirsch que vous venez aussi de publier...

Faute avouée...

Grand merci pour cet article. Une fois de plus, quand le mauvais exemple vient d'en haut et est partout, il n'y a plus de limite.

J'aime bien la comparaison de M Hirsch: "Un conflit d'intérêt, en France, c'est penser que tant qu'on n'a pas d'accident de voiture, on peut conduire avec de l'alcool dans le sang sans que ce soit une faute!".

J'ai même le sentiment que ce genre de raisonnement, Nicolas, lui, ne l'a jamais fait, tant est ancrée en lui cette conviction que "Tout ce qui n'est pas explicitement interdit, est autorisé, est légal, est moral, est bien!"

Où allons-nous?

 

bonjour

pour aller dans votre sens, voir l'article de ' Marianne" ci-dessous !!

http://www.marianne2.fr/Affaire-Pechenard-le-silence-des-medias-en-dit-long_a197750.html

chris

Attention !

Brassens , l'avait predit :

" la legion d"honneur ça pardonne pas "

...............................................................................

Et ça continue encore et encore ....... ! ! !

 

"Et ça continue encore et encore ....... ! ! !"

C'est que le début, d'accord d'accord....

Merci llps .

J'aimerai , que ce soit la fin .

et pas d'accord !

Merci à Cabrel !

 

Ce Martin Hirsch, c'est bien un ancien collaboradorateur de sarkozy, non?

C'est quand ils sont virés qu'ils commencent à causer, donc. Quel courage, chapeau l'artiste! (Je comprends pourquoi le "remaniement" cause des problèmes à qui-vous-savez: les casseroles vont sortir, alors il cherche celles qui feront le moins de bruit...)

Vous avez raison, Hirsch, a bel et bien collaboré avec Sarko même si à présent il le regrette. Connaissant le personnage, (sarko était ministre de l'intérieur et montrait déjà toute sa personnalité), il avait le choix de dire non.

Par contre je ne pense pas que les futurs ministres liencié-e-s après de bons et loyaux services parleront. C'est Sarko qui fait ou défait les carrières, le "Petit" est encore au pouvoir jusqu' à mai 2012.

Un de plus!

Il n'y a pas qu'un âne pour une fois qui s'appelle Martin. Bravo Martin. Enfin un du sérail qui balance.

A quand la suite !

Vite!

On nage en plein délire !

Un de plus, ça continue ...

Consternant !

  • Nouveau
  • 26/09/2010 13:35
  • Par

On peut se demander s'il existe encore un, UN SEUL, membre de ce gouvernement, qui n'est pas un double, emploi, une double fonction qui n'entraîne pas un conflit d'intérêt ?

On les entend tous répéter que ce sont des fonctions épuisantes (ex. Fillon en se moment sur France 2, j'ai presque envie de verser une larme), il faut cependant croire qu'ils leur restent un peu de temps pour les fonctions et missions paralèles ...

Quand au rôle joué par Malakoff/Médéric, tout le reste est passé comme une lettre à la poste donc pourquoi s'arrêter ?

 

Ben quoi, tout est normal, non. En ce moment, sur Tele crane d'oeuf, un reportage à la gloire de fillon avec des interviews nombreux de" la grosse Bache, vous connaissez, la championne de la la grippe A. Vous entendez parler du stress d'un premier ministre qui s'est enrichi en ne faisant srictement rien, sinon lécher les bottes. Voilà la nouvelle république promise par le nain.

A ceux qui trouveraient mes propos déplacés, je signale que j'aime bien George Frêche

En parlant de parlement, de conflit d'intérêts etc...

Comment et auprès de qui peut-on poser la question de manière officielle au parlement et au Sénat, afin de savoir si , dans l'étude de la réforme des retraites, le fait de "reporter" le coût de cette réforme sur les caisses de chômage et sur les caisses privées de la caisse MALAKOFF / MEDERIC (suivez mon regard ) pourrait être considéré comme de l'abus de bien social, recel d'abus de bien social, banqueroute, prise illégale d'intérêts ou trafic d'influence etc....En clair, piquer dans la caisse UNEDIC pour payer la caisse PRIVEE MALAKOFF/MEDERIC est-il passible de condamnation au pénal pour les personnes ayant initié cette réforme ???

Je ne sais pas si vous vous êtes rendu compte du début de la reconversion de Mr SARKOZY, j'ai vu la première pub hier à la télé pour la caisse MALAKOFF/MEDERIC.

Existera-t'il la possibilité de côtiser à une caisse retraite privée "européenne" et pas seulement française ???

Doit on vraiment le vouer a la vindicte ? En lisant cet article on voit qu il a pris les devant en se mettant en disponibilité. Après seulement 3 mois pour réorganiser sa vie professionnelle ça ne semble pas excessif. Difficile d'en vouloir a ce jeune depute qui se lance dans la vie publique : il est dans son droit, se reorganise, anticipe et met sa situation en regle avec ce qu il croit etre juste. Y a t il intention de nuire ou de tricher ? Pas selon moi. Ceci dit, cela pose la question du statut des élus que l on pourrait facilement résoudre avec cette proposition de Commission déontologique.

Je suis très sceptique, je veux bien accorder le bénéfice du doute mais quand même :

- " Sûr de son droit, Arnaud Richard estimait qu'il n'avait pas de raison de quitter la Caisse des dépôts"

- " Arnaud Richard ne démissionne pas pour autant. Il ne demande pas non plus la suspension de son contrat " (même Copé l'a fait, c'est un signe !)

- " J'aurais préféré qu'une commission de déontologie existe, qui aurait pu me dire si je pouvais mener ces deux activités" : ils ont besoin d'une commission pour confirmer l'évidence ? (encore une commission qui serait financée par les contribuables et dont les avis ne seraient que consultatifs sans doute ...)

- " Arnaud Richard n'a cependant rédigé sa lettre de suspension que le 17 septembre. Deux jours après que Mediapart" : le hasard fait tellement bien les choses ...

@Edouard Blanchard

A mon avis la proposition de commission déontologique, si elle voit le jour un jour, n'aurait au plus qu'un avis consultatif sur lequel on pourra s'assoir dessus, comme le suggère emmap72.

Sans une loi sur la question suivie d'un rapide décret d'application, on restera dans le flou tant que cela profitera aux élus corrompus.

Si cela avait été une préoccupation de Nabot 1er, cela fait longtemps que la question autait été réglée.

Faire une proposition d'éventuelles créations de commissions à caractère consultatif si jamais on leur demande leur avis quand le climat se réchauffe, est une grossière façon de botter en touche, quand on est pris la main dans le pot de confiture....

 

"Il se réorganise, anticipe..." Ah bon ? mais les législatives, ça date d'un petit moment (juin 2007) ! Il en a eu du temps pour se réorganiser, anticiper, etc.. d'autant que le poste à la CDC ne date que de janvier 2009 soit bien après les législatives. Justement, ne pouvait-il pas anticiper le conflit d'intérêts au cas où le titulaire devait passer la main, ce qui s'est produit ? Désolée mais votre argumentaire de défense tombe bien à plat.

 

Il n'y a aucune évidence sur cette question compte tenu des dispositions légales qui précisaient comme larticle le rappelle qu'il n'y avait pas de conflit d'intérêt entre les missions de députe et les fonctions assumées a la caisse des dépôts. Je metonne par ailleurs de ce qu'on puisse reprocher a ce jeune députe davoir décider seul de cesser ses fonctions en respectant le principe de précaution alors que dans le même remps on applaudit Annie Poursinoff qui elle meme a mis quatre mois a démissionner. Vous devriez vous félicitez de constater que certains prennent seuls des décisions sans commission déontologique, laquelle comme le suggère arnaud richard et edouard Blanchard semble souhaitable.
Il n est députe que depuis 4 mois comme le dit l article ...
Oui, mais avant il était suppléant !! Il savait bien que ça pouvait lui arriver de se retrouver titulaire, donc en position de conflit d'intérêt.

L'erreur est à la base!.

Le droit marchant souvent de travers il serait plus juste de rester sur le plan du bon sens commun.

A.R , candidat UMP battu en 2008 (et parallèlement suppléant d'un député ) , est engagé en 01/2009 pour faire du lobbying de la Caisse auprès des élus - ce qui ne choquait alors personne, hormis la CGT!

N'y avait il pas déjà une volonté de s'engager sur le terrain glissant de la collusion et du copinage ? On imagine assez mal un lobbyiste affiché UMP défendre des investissements de la CDC dans des fiefs de gauche. Par conséquence son poste était déjà une aberration , la CDC devant avoir un plan d'action déontologique d'intérêt public, hors de tous copinages, par conséquent elle n'a pas à financer de lobbyistes tournés vers le milieu politique. Par contre il semble normal qu'à l'inverse les régions fassent du lobbyisme en direction des bailleurs de fonds , dont la CDC , pour mettre en place et financer des projets débattus au sein de leurs assemblées.

 

Faudrait, avant de rédiger ce commentaire, se renseigner. Si les législatives ont bien eu lieu en 2007, M. RICHARD n'est devenu député que le 6 juin 2010 en remplacement de Pierre CARDO dont il était le suppléant ... Or, un suppléant ne dispose d'aucun statut particulier (donc d'aucun revenu et d'aucune possibilit" d'intervenir dans quelque dossier que ce soit.

Il faudrait lire le commentaire jusqu'au bout avant de s'exciter...

En tant que suppléant, il savait pouvoir un jour se retrouver titulaire, donc à lui de prendre ses dispositions, dès 2007, pour avoir une source de revenus qui ne présente pas d'incompatibilité ni de conflit d'intérêts avec le poste de député. Cela demande, il est vrai, un peu d'anticipation.

Ou bien alors, on ne se fait pas élire en tant que suppléant d'un député.

 

MINABLE! MINABLE! MINABLE! TOUJOURS PLUS, comme en son temps, l'écrivait le célèbre journaliste François DE CLOSETS. Sans MEDIAPART, ces cumulards de la politique continueraient à MANGER à tous les rateliers. Que ce politicard ne nous parle pas de commission de déontologie... D'ailleurs, en Sarkozie, DEONTOLOGIE et POLITIQUE sont antinomiques... Comme ETHIQUE, d'ailleurs.... Puisque nous parlons du livre de Martin HIRSCH, son auteur nous cite le cas de Gérard LONGUET, Sénateur UMP - Union Maxi Pognon -, qui, grâce à la vente de timbres de collection, rares, donc chers, offerts par la Poste, lorsqu'il était ministre, a pu s'offrir une maison dans le sud de la France... Je profite de la présente occasion, pour dire que Rémy PFLIMLIN, le valet de l'audiovisuel public, venait de regretter ses propos envers MEDIAPART. De toute façon, ce féal du (p)ouvoir en place, s'est, pas ses propos, discrédité, donc "carbonisé". D'ailleurs cet employé aux ordres du gouvernement a été désavoué par un grand nombre de société de journalistes... J'aime beaucoup la citation d'Edwy PLENEL, lorsqu'il parle de JOURNALISME DE GOUVERNEMENT...

Pour paraphraser une célèbre publicité : "Arnaud Richard...c'est Borloo qui en perle le mieux..."

 

  • Nouveau
  • 26/09/2010 15:58
  • Par

C'est à se demander s'il y a un seul membre du gouvernement Sarkozy qui soit aujourd'hui intègre et honnête ,sincèrement je ne crois pas,le conflîts d'intérêts est une maladie très très contagieuse dans cette caste politique .

Mr Borloo lui même n'est plus crédible en défendant son attaché parlementaire qu'il vénère ,pour sans doute lui avoir fait adopté "ses rêves de parlementaire" comme il le dit si bien ,jusqu'à qu'à employer le mot "tendresse" ,c'est bien un bon comédien lui aussi Borloo ,on retrouve bien l'ancien avocat de Tapie !!!!!

pas étonnant que la justice soit aussi pourrie ,ils copient tous les uns sur les autres et veulent surtout s'emplir vite leurs poches pendant qu'ils le peuvent ;;;

il va falloir qu'il arrête le jaja?

IL N'EST PAS MIEUX QUE LES AUTRES !

il va falloir nettoyer d'urgence "les écuries d'Augias " ,nous vivons l'époque d'une vraie monarchie ,encore plus folle que les précédentes !!!

 

ALERTE IL Y A LE FEU .......

MERCI ET BRAVO A MEDIAPART SANS QUI NOUS NE SAURIONS PAS TOUT CELA .


A lire absolument :

 

http://www.deni-justice.net/justice/index.php?post/2010/08/11/Affaire-Roger-MONDONNEIX-%3A-L-omerta-du-Parquet-de-Paris

 

  • Nouveau
  • 26/09/2010 16:09
  • Par

une suite à ratafia :

 

hp?post/2009/10/28/Affaire-FAVROT%2C-Dysfontionnements-au-Tribunal-de-Commerce-de-Saumur-!

http://www.deni-justice.net/justice/index.php?post/2009/10/30/Le-blog-deni-de-justice-empoisonne-la-Famille-Judiciaire

 

ces exemples sont criant et il en existent des centaines et voir plus dans toutes la France ,nous devons les dénoncer et que justice soit rendue pour les VICTIMES!

  • Nouveau
  • 26/09/2010 16:09
  • Par

une suite à ratafia :

 

hp?post/2009/10/28/Affaire-FAVROT%2C-Dysfontionnements-au-Tribunal-de-Commerce-de-Saumur-!

http://www.deni-justice.net/justice/index.php?post/2009/10/30/Le-blog-deni-de-justice-empoisonne-la-Famille-Judiciaire

 

ces exemples sont criant et il en existent des centaines et voir plus dans toutes la France ,nous devons les dénoncer et que justice soit rendue pour les VICTIMES!

  • Nouveau
  • 26/09/2010 16:09
  • Par

une suite  à ratafia :

 

hp?post/2009/10/28/Affaire-FAVROT%2C-Dysfontionnements-au-Tribunal-de-Commerce-de-Saumur-!

http://www.deni-justice.net/justice/index.php?post/2009/10/30/Le-blog-deni-de-justice-empoisonne-la-Famille-Judiciaire

 

ces exemples sont criant et il en existent des  centaines  et voir plus dans toutes la France ,nous devons les dénoncer et que justice soit rendue pour les VICTIMES!

  • Nouveau
  • 26/09/2010 16:18
  • Par
Non, Monsieur Richard, on ne vous demande pas d'être en avance sur le droit, on vous demande simplement de ne pas être en retard sur de simples règles de déontologie. Et là, Monsieur Richard, vous êtes à côté de vos pompes si reluisantes d'ailleurs suite aux belles paroles de votre Mentor (très à la mode ce week-end!) Borloo qui ressemblent ni plus ni moins à celles servant à la vente d'un appareil électro-ménager par un VRP. Vous devriez donc vous reconvertir!
  • Nouveau
  • 26/09/2010 16:21
  • Par

http://www.deni-justice.net/justice/index.php?post/2009/10/28/Affaire-FAVROT%2C-Dysfontionnements-au-Tribunal-de-Commerce-de-Saumur-!

Incroyable mais VRAI !!!

  • Nouveau
  • 26/09/2010 16:21
  • Par

http://www.deni-justice.net/justice/index.php?post/2009/10/28/Affaire-FAVROT%2C-Dysfontionnements-au-Tribunal-de-Commerce-de-Saumur-!

Incroyable mais VRAI !!!

  • Nouveau
  • 26/09/2010 16:49
  • Par

Les conflits d'intérêt concernent le plus souvent les hauts fonctionnaires et les détenteurs de diplômes des grandes écoles. On sait par exemple que toutes les grandes entreprises sont verrouillées par les transfuges de polytechnique, centrale, ENA. La sélection de ces petits génies ,se fait essentiellement par le biais des mathématiques avec les raisonnements simplistes qui vont de pair.

Le plus souvent, les hauts potentiels qui entrent dans les grandes entreprises y viennent d'abord pour se servir et l'esprit de corps se traduit par de nombreux abus et autres renvois d'ascenseurs. Que dire par exemple des comités de rémunérations des entreprises du CAC dont les membres se tiennent par la barbichette.

Concernant les conflits d'intérêts, il en est de même dans la haute fonction publique avec des allers et retours entre les cabinets ministériels et les états majors des grands groupes.

Par ailleurs, il ne vient à personne l'idée que certains sujets démontrent au cours de leur carrière des aptitudes qu'ils acquièrent et développent sur le terrain. Contrairement à la plupart des pays Européens un plafond de verre empêche toute évolution vers le haut de gens démontrant concrètement leurs capacités dans les entreprises qui les emploient. De cette situation résulte probablement une des raisons principales de l'esprit infiniment râleur du Français par rapport à la société dans laquelle ils vivent.

Il y a en France une noblesse d'état, qui stérilise l'esprit d'initiative et la créativité et qui a une responsabilité directe sur la faiblesse de la performance économique du pays, mais aussi sur sa morale. L'état d'esprit de ces "leader" étant ce qu'il est engendre une contagion du "pourquoi je me gênerais..."

Puisque nous aimons avoir des élites basées essentiellement sur la détention de peaux d'ânes prestigieuses. Puisqu'on sait aussi que ces élites sont le plus souvent un poids plutôt qu'un catalyseur de développement, ne serait il pas plus simple de procéder comme à la cour du roi soleil. Des pensions pour les polytechniciens, les enarques, les centraliens, etc...On pourrait leur donner des uniformes seyants, les faire défiler au 14 juillet, les honorer lors d'occasions choisies et pourquoi pas leur accorder des titres prestigieux, grands mamamouchis, protonaires apostoliques, grand maréchal de l'intelligence Française, etc...Les budgets accordés pour leur fonctionnement seraient clairs et nous éviterions ainsi moultes mauvaises surprises telles que la faillite du crédit Lyonnais, le scandale d'EADS, les privatisations honteuses des autoroutes, et j'en passe.

N'est il pas vrai que, par exemple, si tous les inspecteurs des finances étaient habillés comme des gardes suisses d'autrefois, au moins on saurait à qui on a affaire et çà nous distrairait. J'aime bien l'idée de la hallebarde du tricorne et de l'habit à la Française.

  • Nouveau
  • 26/09/2010 16:52
  • Par
La réforme des retraites a été votée le 15 Septembre. Cet honnête homme a démissionné le 17 septembre, donc juste après avoir voté la réforme ! En effet, belle recrue ! Ecœurant !
dans le discours de Bayrou (ce midi) tout était dit, la valeur travail c'est pour les classes moyennes/pauvres, la valeur argent c'est pour la classe dirigeante...

Classe dirigeante dont fait partie Mr BAYROU, puisqu'il a quelques chevaux pas de Chantilly comme WOERTH, mais enfin au prix du cheval, celà fait quand même un patrimoine. Les prolos n'ont pas de tels animaux de compagnie.

 

Quel beau comédien aussi ce Mr BAYROU.

-------------------------

Et alors ! Hervé Morin élève des chevaux de courses et alors qu'il est Ministre de la Défense, en décembre 2007 il a vendu son champion Literato à un Emir d'Arabie pour 1/2 million d'euros ce qui lui a permis d'étoffer son élevage.

Quant à Bayrou, sauf erreur de mapart, il n'est pas au gouvernement et son père était déjà naisseur-éleveur de pur-sang.

Votre réponse à Caneton Menoté est le reflet de votre étroitesse d'esprit.

 

  • Nouveau
  • 26/09/2010 17:15
  • Par
J'ai le sentiment qu'on est dans un système trés desordonné. On ne lui demande pas d'être en avance par rapport au droit, puisqu'il n'y a pas d'illegalité dans son attitude, mais juste d'adopter une comportement de prudence qui balaie tout soupeçon de conflit d'intérêts.

Arrêtons de couper les cheveux en quatre!!!

1) Dès qu'on intègre la fonction publique, on ne devrait plus avoir AUCUNE fonction PRIVÉE !

2) Un homme un mandat, non reconductible...ça éviterait la redondance de tous ces vieux "croutons" qui s'accrochent comme des arapèdes à leurs rochers.

3) Un conflit d'intérêt, un soupçon de prise illégale d'intérêt, de corruption, passive ou active...démission instantanée en attendant que la justice (le juge indépendant, pas le procureur à la botte) tranche!

4) En cas de condamnation définitive, INÉLIGIBILITÉ à VIE ...

Alors peut-être, commenceront nous à vivre un monde politique, un tout petit peu plus propre...

+1 C'est la seule solution à laquelle j'adhère totalement !

...Donc les médecins et chirurgiens qui travaillent dans les Hôpitaux de l'Assistance publique (fonction publique) ne devraient plus avoir de consultations privées pour les émirs et autres personnalités privés.

 

Ce n'est que mon opinion mais depuis des années, je suis outrée par le principe des consultations privées par des médecins qui ont opté pour le service public. Quelque soit l'argument, quelque soient les bénéficiaires, c'est je trouve contraire aux principes du service public. J'irai même plus loin, au risque de choquer, il est pour moi inadmissible qu'un praticien hospitalier (qui a choisi le service public, on ne l'a pas obligé !) demande 400 à 500 € (en province) de supplément pour une simple consultation. Début de la médecine à 2 vitesses.

En revanche, il serait surement nécessaire de revoir à la hausse les salaires des praticiens (et des médecins en général) car il est vrai (je sens que ça ne va pas forcément plaire ...) que les salaires ne correspondent pas vraiment ni au niveau de formation ni aux responsabilités, en particulier pour les jeunes médecins.

Voilà où trouver la solution :

http://anticor.org/2010/09/22/les-socialistes-se-prononcent-contre-le-cumul-des-manadats/

Que tous les partis adhèrent à cette éthique!!

Faites ce que je dis mais ne me demandez pas de faire ce que je dis pourraient dire nombre d'élus de gauche comme MM AYRAULT (député-maire de Nantes, président de communauté urbaine), Gérard COLLOMB (sénateur - maire de Lyon), Pierre COHEN (député-maire de Toulouse, président de la communauté urbaine du Grand Toulouse), Noël GUERINI (sénateur, président du conseil général des Bouches du Rhône), François REBSAMEN (sénateur maire de Dijon), François HOLLANDE (député, président de Conseil général), Arnaud MONTEBOURG (député - président du Conseil général) ... et j'en passe ...
  • Nouveau
  • 26/09/2010 17:33
  • Par

Voilà ou va l'argent des entreprises liquidées et spoliées par les mandataires-judiciaires liquidateurs ,pas étonnant qu'ils soient si riches !!ce sont les plus gros contribuables ?????

 

1890 : centralisation des fonds déposés par les particuliers chez les notaires, puis en 1985, des sommes reçues par les administrateurs et mandataires judiciaires (AJ-MJ).

AFFAIRES ET POLEMIQUES :

En avril 2006, la Caisse des dépôts et consignations achète une partie du capital d'EADS cédé par DaimlerChrysler et le Groupe Lagardère, entraînant pour eux une importante plus-value latente. Cet épisode est un des volets de l'affaire EADS.[6]Dans l'affaire qui opposent les hommes d'affaires belge Albert Frère et français Jean-Marie Kuhn, une filiale de la Caisse des dépôts est citée pour avoir racheté la chaîne de restaurants Quick à un prix surévalué. En France, le Tribunal de grande instance de Paris a fixé la date des plaidoieries finales au 7 janvier 2011.
l'homme d'affaires belge et milliardaire Albert Frère est un ami de Nicolas sarkozy ; présent au Fouquet's , donc du cercle des intimes et des généreux donateurs de l'UMP

J'ajoute que Albert Frère qui a vendu QUICK pour 850 millions d'euros à la CDC (dont la fonction n'est pas d'exploiter des restaurants) est devenu un des principaux bénéficiaires de la privatisation de GDF que Sarkozy avait affirmé ne jamais privatiser.

La CDC a tenté récemment de se "débarasser" de QUICK mais s'en trouve dans l'impossibilité en raison de la procédure "pendante". Elle y a donc renoncé au motif qu'aucun acheteur n'acceptait le prix fixé...

Il serait également question de l'introduction de QUICK en bourse...

Il y a quand même quelque chose qui semble bizarre : si le parlement a droit de regard sur les activités de la CDC comment se fait-il qu'elle ait pu acheter QUICK à ce prix exhorbitant sans que cela interpelle...

 

  • Nouveau
  • 26/09/2010 17:36
  • Par

LE GROUPE MALAKOFF MEDERIC ets bien DIRIGE par le Grand frère de Nicolas , un certain Guillaume SARKOZY,

vous comprenez mieux la politique sociale de Sarko ( déremboursement des médicaments, franchises médicales ; casse de l'hôpital public , etc....)

A BMP

Bien vu, et lequel Guillaume Sarkosy, et frère de notre "grand Homme" était auparavant Vice-Président du MEDEF, aux côtés de A de Sellières.

Ce monde est petit, et tout s'entremêle.

Guillaume Sarkozy, était, aussi, le patron de la branche textile du MEDE, sauf erreur, son entreprise a fait faillite. Nicolas lui a aussitôt trouvé un fromage Médéric, dans le secteur d'avenir des retraites privées, dans la droite ligne de la réforme des retraites qui vise à la liquidation proressive du système de répartition issue de l'application du programme du Conseil National de la Résistance.

MALAKOFF MEDERIC est aussi sur le créneau des complémentaires santé et invalidité.

 

Ne pas oublier aussi frère François Sarkozy...

Un très bon article qui résume bien le "panier de crabes".

http://sarkofrance.blogspot.com/2010/09/le-plan-alzheimer-de-nicolas-guillaume.html

J'aime beaucoup la France (enfin) propre!...

Chose promise, chose due....

Arnaud Richard, encore un modèle de transparence de la Sarkoland, Protégé de Borloo, député suppléant, il se retrouve député, après une prolongation de mission du titulaire, qui probablement cumulait, son indemnité de député et indemnités diverses, avec ses frais de mission. Ce Richard, qui n'appartient pas à la fonction publique, dans une France de plus de 4 millions de chômeurs dont un grand nombre en fins de droit et au RSA, venait d'obtenir, avec des protections, à la Caisse des Dépôts et Consignations, un emploi à 11.500 € par mois. Chapeau... Florence Woerth, c'était chez Patrice de Maistre, au service de Liliane Bettencourt elle avait obtenu un petit peu plus...

Et, sans complexe, les Copé viennent nous expliquer, qu'il est juste d'imposer les indemnités journalières des accidentés du travail (150 millions d'€ par an, pas l'indemnité pour préjudice moral de Tapie de 45 millions d'€).

Il ne faut surtout pas revenir sur le chèque 30 millions d'euros à Liliane Bettencourt, au titre du bouclier fiscal, ni sur les 450 millions d'€ que vont se partager environ 1200 contribuables les plus riches de France pour 2009.

Le Sarkoland, c'est l'Oligarchie du Gang du Fouquets, des Patrons du CAC 40 au pouvoir, pour s'en mettre pleins les poches en pillant et ruînant la France et la grande majorité des Français(es).

Meme la MAFIA a un code d'honneur.

Le taux d'imposition "final"sur le revenu de Mme Bettecourt est de 13 %, on est loin des 50 % du funeste bouclier fiscal.
  • Nouveau
  • 26/09/2010 21:12
  • Par

C'est sûr, en publiant son ouvrage sur les conflits d'intérêts, l'autre Pion de la Sarkozye essaye de se créer un image virginale auprès de l'électorat de gauche dans le cas où il y aurait une place à prendre en 2012. N'y a-t-il pas là un gros conflit d'intérêt ?

Je ne vois pas ce qu'on reproche à Berlu. quand nous agissons d'une façon identique !?

Normal à l'ump ils ne comprennent pas le concept
  • Nouveau
  • 26/09/2010 21:14
  • Par
Oups! désolé je me suis tompé d'article.
  • Nouveau
  • 26/09/2010 21:22
  • Par

" juste d'imposer les indemnités journalières des accidentés du travail (150 millions d'€ par an, pas l'indemnité pour préjudice moral de Tapie de 45 millions d'€)."

Et qu'est-ce qui vous surprend ? Tapie a fait tellement pour la France que le minimum c'est de le dédommager ! A l'inverse, les accidentés du travail ont déjà bien assez couté à la France ... (Pour ceux qui auraient des doutes, c'est de l'ironie encore que j'ai de plus en plus de mal à faire de l'ironie sur ces thèmes)

Et le "préjudice moral" de Tapie c'est quand même autre chose que le "préjudice" d'un accidenté du travail qui se retouve tétraplégique ...

Et ils continuent d'oser ouvrir la bouche ...attention au mot d'ordre pour le 2, si on réclame leur démission, ils vont demandé des dommages et intérêts ...

C'est d'une ignominie sans nom mais malheureusement ça devient quotidien ces ignominies. Dégoutée (et le mot est faible)

a emmap72

n'oublions pas que Borloo était l'avocat de Tapie !

il y a des gens qui sont en prison pour avoir fait moins de délits que toute cette équipe ....

Nous sommes écoeurés au plus au point ,chaque jour il ya un nouveau scandale qui essaye de nous faire oublier celui de la veille ,mais qu'ils se méfient bien tous ,car les Français ont de la mémoire et le peuple va bientôt se réveiller ,les étudiants ,les harkis et bien d'autres ,des surprises il va y en avoir !

une vidéo à regarder :

http://13h15-le-samedi.france2.fr/?page=accueil&rubrique=monoeil&video=manuel_13h15_oeil_20100925_218_25092010142509_F2

 

  • Nouveau
  • 26/09/2010 21:24
  • Par
Mais au fait, c'est bien Borloo qui serait présenti comme 1er ministre en remplacement de notre Filion national ? Je comprends mieux (jusque là je cherchais désespérément les qualités de Borloo pour occuper ce poste), il a tout compris aux conflits d'intérêt donc il a gagné le droit d'être 1er ministre
Apparemment, sur les photos, il semble plus petit que le rikiki, ça doit être pour ça qu'il en a les faveurs.
  • Nouveau
  • 26/09/2010 22:14
  • Par
Un Monsieur qui s'appelle Richard....pris en plein conflit d'intérêts cela me semble logique ! C'est à la mode en ce moment !

Tant que l'on mettra pas un terme au cumul des mandats, on sera témoin de ces conflits d'intérêt. La fin du cumul des mandats n'est pas la panacée mais, au moins, il permet d'entamer une certaine décélération dans cette débauche de confusion.

On pourrait d'ailleurs l'étendre à la fin du cumul des fonctions.

Que dire d'une société ou une personne, ou un groupe de personne détiendrait tous les pouvoirs. On ne supporte pas l'omniprésident Sarkozy, pourquoi supporterait-on alors cette armée de clones qui détiennent plusieurs mandats, cumulent les fonctions, les émissions, l'édition, les rubriques etc. Le pluralisme, la diversité, la singularité sont des gages de liberté, ou d'alternative. Le cumul uniformise, de l'uniformité nait l'ennui.

Tant que l'on mettra pas un terme au cumul des mandats, on sera témoin de ces conflits d'intérêt. La fin du cumul des mandats n'est pas la panacée mais, au moins, il permet d'entamer une certaine décélération dans cette débauche de confusion.

On pourrait d'ailleurs l'étendre à la fin du cumul des fonctions.

Que dire d'une société ou une personne, ou un groupe de personne détiendrait tous les pouvoirs. On ne supporte pas l'omniprésident Sarkozy, pourquoi supporterait-on alors cette armée de clones qui détiennent plusieurs mandats, cumulent les fonctions, les émissions, l'édition, les rubriques etc. Le pluralisme, la diversité, la singularité sont des gages de liberté, ou d'alternative. Le cumul uniformise, de l'uniformité nait l'ennui.

Je veux bien faire mon mea culpa et je le fais en me mettant en disponibilité.» Avant de se corriger: «Un mea culpa, ce serait reconnaître une faute; je n'en ai pas fait. Vous ne pouvez pas me demander d'être en avance sur le droit!»

 

Lobbyiste le Richard. Nul doute qu'avec un tel langage, il devait être un champion dans cet exercice . Amoral et nul ! Sarkoziste pour faire court!!

corrompu jusqu'à la moelle, on a rien à envier à certains pays Africains... passons ensemble ce coup.de balais salutaire pour notre république, débarrasons-nous de tous ces "pourris(es)"...
  • Nouveau
  • 26/09/2010 23:10
  • Par
"Parlementaire, ce n'est pas un métier." On croit rêver... Enfin si on est persuadé que le député n'a jamais assez de temps pour oeuvrer pour le bien commun. Evidemment, s'il s'agit purement et simplement d'obéir aux instructions du parti, c'est sans doute plus facile à concilier avec d'autres occupations.
  • Nouveau
  • 26/09/2010 23:38
  • Par
Quelle nouvelle affaire allons nous voir sortir cette semaine pour détourner l'attention des Français sur la réforme des retraites,car malgré toutes leurs magouilles que nous condamnons ,nous n'oublions pas cette réforme injustes que tous ces " branks" veulent nous faire avaler ,la pilule ne passera pas ,qu'ils arrêtent de nous piller ,FILLON va bientôt se sauver en courant et d'autres vont essayer de se planquer ,mais attention l'orage gronde ,la jeunesse commence à s'animer ;
  • Nouveau
  • 26/09/2010 23:38
  • Par
Quelle nouvelle affaire allons nous voir sortir cette semaine pour détourner l'attention des Français sur la réforme des retraites,car malgré toutes leurs magouilles que nous condamnons ,nous n'oublions pas cette réforme injustes que tous ces " branks" veulent nous faire avaler ,la pilule ne passera pas ,qu'ils arrêtent de nous piller ,FILLON va bientôt se sauver en courant et d'autres vont essayer de se planquer ,mais attention l'orage gronde ,la jeunesse commence à s'animer ;

C'est bien que la jeunesse s'anime.

Comme pour le CPE, elle devrait faire par exemple un sitting sur les voies ferrées. On verrait alors si les CRS SS seraient aussi conciliants que du temps de VILLEPIN et si N.S. n'est pas S.S. tout simplement.

D'ailleurs, les vieux se sont bougés, enfin les qunqua, pour cette jeunesse. Ils devraient nous rendre l'ascenseur, d'autant que celà les concerne encore plus que nous.

Amitiés révoltés d'un vieux de 58 ANS à notre très chère jeunesse.

Ce que je vais dire ne va pas forcément plaire et je m'en excuse. Pour être en contact avec des jeunes (lycéens, étudiants), ce qu'ils expriment, pour la majorité, c'est d'une part qu'ils ne se sont pas du tout senti soutenus pour le CPE (et à mon sens, c'est une réalité) et d'autre part qu'ils attendent un mot d'ordre beaucoup plus général que celui de la réforme des retraites.

Il me semble donc important de réfléchir sur ces deux points si on veut réussir à mobiliser massivement les jeunes qui, en plus, n'ont aucune envie d'être récupéré ni par les syndicats ni par les politiques donc prudence, ils sont bien entendu concernés pas le réforme mais il faut je pense faire attention au message qu'on veut faire passer.

Il est de notre devoir de les motiver nos jeunes ,c'est leur avenir qui est en jeu ,avec notre expérience nous allons les accompagner ,tous dans la rue samedi prochain le 2 Octobre ;Nous les avons efficacement soutenus lors du CPE ,nous devons être ensemble dans la rue les 20et 12 octobre et faire reculer ce gouvernement qui ne gouverne que pour s'en mettre plein les poches !!!!!!!!

a bas la monarchie sarkozyste !!!!! ET LA REFORME DES RETRAITES TOTALEMENT INJUSTE ET INUTILE .

Une mamie de 62 ans qui a travaillé 30 ans en milieu hospitalier ,a élevé 5 enfants , et qui aujourd'hui touche une retraite de 1000 euros sur laquelle est retenue la CSG normale,la SCG élargie,le CRDS pour 100 euros de prélèvement mensuel ! MERCI messieurs les ministres avec vos 15.000 euros mensuels et tous vos avantages +++++++++.

Je serais dans la rue à battre le pavé à chaque manifestation UTILE !

SUIVEZ MOI CAMARADES .

Pourrait-on savoir comment ce pur produit UMP est devenu député en Juin?D'avance merci.

Vous trouverez des éléments de réponse sous l'onglet Prolonger. Arnaud Richard est devenu député en raison de la prolongation d'une mission accordée par Matignon au député Pierre Cardo, dont il était le suppléant.

Bien à vous

Excellent travail des journalistes de Mediapart. Vous avez complètement raison de révéler ces affaires. Il faut leur rendre la vie impossible lorsqu'ils profitent du système. Grâce à Mediapart essentiellement, (ou à cause!), Mme Woerth a démissionné de la société qui gère la fortune Bettencourt, Eric Woerth a démissionné du poste de trésorier UMP, beaucoup de ministres ont renoncé discrètement à leur retraite parlementaire (Mme Bachelot...), Mme Boutin a renoncé à ses 9500 € mensuels pour sa nouvelle mission, Joyandet et Blanc ont été débarqués, etc... et ça continue avec le député Richard.

Sans vous, on se préparerait peut-être à avoir Eric Woerth comme 1er ministre! Vous commencez à faire de gros dégats quand même! Et on ne vous apprécie pas? C'est bizarre!

Je suis persuadé que notre "cher" député Richard savait très bien ce qu'il faisait. Car ils ont tous la même réaction dès qu'ils se font pincer. Ils sont toujours très étonnés: "Mais où est le problème?"

Bravo et continuez à chasser les profiteurs. Oui, bien sûr, il y a des choses plus graves et sérieuses que ça. Mais si on laisse faire ces profiteurs (le mot est gentil), il faudra s'attendre à pire.

Clairement le conflit d'intérêt n'existe en France que quand il est révélé. Inutile de créer une nouvelle commission bidon (sauf dans les rémunérations qu'elle sert) la déontologie française c'est l'amorce du scandale.

  • Nouveau
  • 27/09/2010 09:28
  • Par

Et un goinfre de plus qui se nourrit de l'argent public.
Souhaitons-lui une bonne crise de foi dans sa carrière à l'UMP...

 

Si j'ai bien compris, l'éventuel conflit d'intérêt porte sur la relation contrôleur (parlementaire) / contrôlé (salarié de la CDC), et non sur le fait que le député Richard percevait une rémunération en plus de ses indemnités de député, ce qui est le cas d'une grande partie (de la majorité ?) des parlementaires.

En ce qui concerne cette relation contrôleur / contrôlé, le cumul serait embarrassant à un poste de direction à la CDC, ce qui n'est pas le cas. Alors en l'absence de règle préétablie, le conflit d'intérêt ne semble pas évident et la suspension du contrat répond aux exigences les plus sourcilleuses, quel est le problème au final ? La réponse n'est pas loin de celle d'Arnaud Richard, il faut créer une commission de déontologie, comme dans beaucoup d'autres institutions. Et éviter les amalgames, comme d'habitude...

Personnellement, je trouve (et je l'ai dit dans un autre message) que la mise en place d'une commission ne servira à rien, elle aura au mieux un avis consultatif, il faudra financer cette commission, on aura jamais la certitude qu'elle sera indépendante ... donc une commission de plus ...

Je sais pas mais il me semble que les conflits d'intérêt cités dans l'article et par M.Hirsch sont assez explicites et qu'il n'y a pas besoin d'une comission mais uniquement de bon sens et de responsabilité.

De plus, il existe des lois sur le cumul d'emploi des fonctionnaires et j'aimerais assez qu'on m'explique pourquoi ces lois ne s'appliquent pas à Copé, Woerth ... . Peut être, et là il faudrait l'avis de juristes, ne sont-ils pas considérés comme fonctionnaires et à ce compte c'est sur ce point qu'il y a un gros souci.

Mais alors ne risque-t-on pas de créer des parlementaires "professionnels" justement, déconnectés de la société, et moins libres puisque complètement dépendants de leur mandat ?

Oui, je suis d'accord, il y a un risque.

En fait, j'ai l'impression qu'on est arrivé à un point ou il est très difficile de savoir ce qui est le mieux ... En théorie, on pourrait se dire que les parlementaires ont choisi de représenter le peuple (car sauf erreur, c'est bien ce qu'on leur demande ?) et donc qu'ils écouteront le peuple et qu'ils seront assez grands pour décider eux même de ce qui est éthiquement et déontologiquement compatible avec leur fonction de parlementaire.

En pratique, on assiste de plus en plus à un mélange des genres ou tout le monde se perd ...

Je n'ai pas de solution miracle (d'ou l'intérêt de Médiapart et des échanges) mais je ne crois pas qu'une commission suplémentaire puisse changer quelque chose, ceci étant je suis peut être dans l'erreur.

J'ai aussi le sentiment que des conflits d'intérêt, il y en a toujours eu, plus ou moins conséquents, mais le problème actuellement c'est que ces conflits deviennent monnaie courante et qu'en plus ils soutiennent qu'il n'y a pas de problème, se défendent et se couvrent entre eux et quand (enfin !) la justice essaie de faire la part des choses, on ne lui donne pas les moyens de le faire.

Donc oui, il faut faire un grand ménage mais encore faudrait-il avoir pour la suite un nouveau mode de fonctionnement optimal et ça, c'est pas gagné.

Décidément ce Richard plus le Longuet, cela fais beaucoup pour un week-end

Un projet à soutenir et peaufiner :

 

http://anticor.org/2010/09/22/les-socialistes-se-prononcent-contre-le-cumul-des-manadats/

Et si chacun faisait ici une ou plusieurs propositions pour moraliser la Vie Publique ?

Cette proposition répond-elle à un souhait profond des électeurs ou est-elle complètement farfelue ?

Il est globalement stérile - même si cela étale un peu de baume sur des plaies qui ne se cicatrisent pas - de se répandre en imprécations, voire en injures, contre des Élus qui se savent intouchables et qui n'ont que faire des prétendues règles morales dont la transgression explique les indignations, les colères et les révoltes qui s'expriment dans ces commentaires.

«J'avais contacté la présidence de l'Assemblée nationale, qui m'avait dit qu'il n'y avait pas de problème. Et moi je voulais garder un job dans la vraie vie, parce que parlementaire, ça n'est pas un métier.»

Cette phrase du député Richard est ahurrissante. Comment considère t-il sa fonction donc? Il ne faut pas s'étonner alors avec de tels zozos que la scientologie puisse proposer et faire voter une loi lui évitant une dissolution, au nez et à la barbe de l'assemblée. Les députés ne doivent même pas lire les textes proposés mais juste se contenter de voir quel parti introduit la proposition et de voter en conséquence. Mais peut on faire correctemen-t son travail lorsque l'on cumule sa fonction avec d'autres dans le privé!

Il est grand temps de légiférer (du même type que ce qui est en vigueur au Canada et présenté dans l'article sur Martin Hirsh de ce jour). Quelles sont les propositions des autres partis en la matière ? Cela mériterait un article sur Médiapart non ?

Pourrions nous établir un programme Médiapart pour 2012 ...? Une boîte à idées?

C'est tout à fait ce que je propose.

Établir une charte des " droits et des devoirs" des Élus, non pas parce qu'on les soupçonne, mais pour les rendre insoupçonnables.

C'est une très bonne idée de faire en sorte que l'on ne vote pas pour un programme - qui ne sera pas respecté - mais que les citoyens établissent le programme qu'ils souhaitent non pas pour eux ou leurs intérêts propres, mais pour l’intérêt général.

A charge pour des candidats de se déclarer pour la défense de ce programme et de demander aux électeurs un mandat pour SON APPLICATION. A chacun de se déterminer pour savoir qui sera le plus apte à le faire.

C'est la retour à la vraie démocratie et non pas à sa confiscation ! A charge pour les candidats d'expliquer ce qui est réalisable ou non et si oui, à quel prix et quels efforts pour y parvenir. Pour résumer, remplacer la DÉMAGOGIE par la PÉDAGOGIE !!

 

http://www.rue89.com/2010/09/26/sept-raisons-pour-cumuler-les-mandats-en-toute-mauvaise-foi-168135

Allez voir par là comment nos états d'âme et nos aspirations à une démocratie mieux partagée sont pris en considération ? C'était "quoi" ou "qui" un Honnête Homme ? C'est "quoi" ou "qui" un homme honnête ? A quoi bon tous nos commentaires face à une telle malhonnêteté intellectuelle ?

 

En gros l'intérêt de cet article est de dénoncer un conflit d'intérêt inexistant . On se pose légitimement la question du but de tout cela. Qu'on en juge: pas de d'incompatiblite légale, pas d'interdiction légale, pas de décision du bureau de l'assemblée (alors QUE LA question a été déposée par AR sur le bureau de l'assemblée). Que doit-il faire? Peut être adresser ses question à MEDIAPART, la seule autorité habilitée à délivrer des autorisations déontologiques. La meilleure des propostions serait quenles journalistes de mediaprat remplacent tous nos députes qui, comme,ils nous le démontrent tous les,jours, sont des pourris (surtout s'ils sont de droite, mais vous verrez qu'un jour ils vous demanderont de pendre tous ces salauds de parlementaires). Encore un petit effort M plenel, vous allez peut-être finir par réussir à abattre cette democratie parlementaire que vous détestez tant. Vous sablerez le champagne mais vos lecteurs se reveillerons dans un drôle d'état...

Ce n'est pas illégal mais avouez qu'on a le droit de s'interroger, voire même de douter de son comportement. Pourquoi sommes-nous devenus si suspicieux (comme vous semblez l'être vis-à-vis des journalistes de Mediapart)? Voyez la liste des exemples depuis quelques mois? Ces donneurs de leçons y sont pour beaucoup. Quand on entend Borloo en parler, on se dit qu'on est en présence d'un véritable génie... Sur son affaire, Arnaud Richard est loin de nous impressionner par ses arguments. C'est plutôt du niveau d'un gamin qu'on a pris la main dans le pot de confiture. Illégal, c'est relatif. D'ailleurs, n'a-t-il pas démissionné? Depuis quelques temps, les exemples similaires concernant nos ministres et nos députés se multiplient. Et comme ce sont eux qui votent les lois, ça ne risque pas d'être illégal tout de suite. Puis les lois ne résoudront jamais tout. Légal ne veut pas obligaoirement dire juste. Quand une multinationale vous licencie et qu'elle vous propose un poste à 180 € en Roumanie, c'est légal (tiens, on les trouve bons là, les Roumains...). Vous trouvez ça juste? Les indemnités des accidentés vont être imposables, pas celles de Tapie, c'est légal. Vous trouvez ça juste? Dans toutes ces affaires, on joue avec les mots. Si ma femme se rend 10 fois par jour chez mon voisin (ce n'est pas vrai...du moins j'espère!), ce n'est pas illégal... Si on ne la prend pas en train de "fricoter", juridiquement, ça ne prouve rien! Effectivement! Sauf si on a un minimum de bons sens.

Il n'est pas question ici d'être de droite ou de gauche. Si vous êtes persuadé que Woerth, en plaçant sa femme chez Bettencourt, en proposant la légion d'honneur à de Mestre, en acceptant de récupérer tous ces chèques, etc... servait son pays, c'est votre droit! Ce n'est pas "illégal" de le penser. Mais vous ne trouverez personne intellectuellement honnète pour contester que la future loi sur les retraites est injuste pour les femmes et les travailleurs du bâtiment. Portant, elle sera bientôt rendue légale par des gens qui s'octoieront environ 1300 € par mois de retraite au minimum (pour 5 ans!) si mes sources sont exactes.

Sans le travail des journalistes, on n'aurait jamais eu vent de tous ces scandales. Droite ou gauche, ça n'a plus de sens. Ce qu'on veut, ce sont des gens intègres qui jouent leur rôle de digne représentant du peuple, qui acceptent de débattre. Pas des gens qui se soucient surtout de leurs intérêts personnels, en plaçant leur progéniture par exemple (Bachelot, Woerth, Sarkosy...) ou qui s'agenouillent devant les multinationales.

"La loi, ça dispense pas d'être intelligent" disait Coluche.

Cordialement.

 

Le problème c'est que vous mélangez tout et que d'amalgames en amalgames plus rien n'a de sens, si ce n'est de sonner les trompettes de la calomnie contre une personne à qui on ne peut rien reprocher, si ce n'est d'essayer de se mettre au service de ses concitoyens.

J'entends que dans ce journal vous considérer tout engagement politique suspect s'il n'est pas d'extrême gauche ou écologiste, voila qui est triste.

Relisez bien cet article: il titre sur un conflit d'intérêt inexistant dans le seul but de faire une démonstration politique (tous les députés UMP sont des pourris).

Qui s'érige en censeur de la déontologie pour juger du délai qu'il aurait fallu pour démissionner?

Qui se pose la question de la possibilité d'être député quand on est pas fonctionnaire?

La triste vérité réside dans le fait que fondamentalement, le vieux fonds anti parlementaire français de droite ou de gauche est en train de ressurgir.

Les politiques eux-mêms ont certainement leur part de responsabilité, mais il est inutile d'attiser la haine par la calomnie.

Il y a des faits graves qui méritent certainement l'attention de ce journal, je considère que cet article est inutile et simplement calomniateur; c'est mon avis.

Ce genre d'article vient amoindrir le sens et la qualité des enquêtes sérieuses qui sont menées par ailleurs.

Bonjour,

Le titre, et le reproche de "conflit d'intérêts", est explicité dans l'article: Arnaud Richard se retrouvait avec la double casquette de contrôleur (en tant que membre du Parlement) et de contrôlé (en tant que salarié de la Caisse, organisme très à part dans le paysage des institutions financières françaises et placé par la loi sous la surveillance du Parlement).

Par ailleurs, sur le délai pris par Arnaud Richard pour se mettre en disponibilité, il y a beaucoup à dire:

- il a pris sa décision trop tardivement (dixit l'ensemble de ses collègues députés, de droite comme de gauche, qui connaissent la situation particulière de la Caisse)

- la Caisse a dû le pousser; il a d'abord résisté

- comme vous l'aurez constaté en lisant la fin de l'article, Arnaud Richard a annoncé son départ juste après les coups de fil de Mediapart....

Enfin, il n'y a, dans notre article, aucun antiparlementarisme. Bien au contraire. Vous m'expliquerez comment un jeune député peut effectuer correctement son travail, au Palais-Bourbon et dans sa circonscription, en étant salarié par ailleurs 40% de son temps. Arnaud Richard l'a lui-même admis: "Physiquement, ce n'était pas possible".

Par exemple, il était convenu avec la Caisse qu'il travaillait le jeudi matin, alors même que l'Assemblée siège régulièrement le jeudi, et que des réunions de commission sont programmées ce jour-là... Comment Arnaud Richard, qui avait besoin de se "faire la main" à l'Assemblée, puisqu'il entamait un mandat, pouvait-il tout concilier?

Pour revaloriser le Parlement, n'y a-t-il pas d'autres moyens de s'y prendre?

Bien cordialement,

 

Merci pour ces précisions mais c'est vous qui décidez si le conflit d'intérêt existe ou non, laissant entendre que ce député est tout aussi pourri que les autres.

Il y a un monde entre un titre aussi accrocheur que le votre et les précisions apportées à votre article qui explicite l'absence d'incompatibilité statutaires ou légale de sa situation.

Je vois bien que cet état de fait vous ennuie, mais les faits sont toujours têtus, en droit rien n'interdisait à ce député de rester salarié de la CDC sans poste de direction.

Vous prétendez combattre le pouvoir de l'énarchie, amis vous démontrer au travers de cet exemple que seuls les fonctionnaires (et plus particulièrement les hauts fonctionnaires, peuvent devenir députés, leur carrière étant tracée à l'avance)

Peut être pouvons nous légitimement nous poser la question des diverses incompatibilités (qui, soit dit en passant sont du domaine exclusif du bureau de l'Assemblée et du Conseil constitutionnel en dernier ressort) entre la fonction de député et les autres professions, mais prenons garde aux raccourcis et aux anathèmes faciles.

La rengaine ressassée de "tous pourris" n'apportera que des problèmes.

Bien cordialement

 

Monsieur Koplewicz, vous dites que "le problème c'est que vous mélangez tout et que d'amalgames en amalgames plus rien n'a de sens..." Et alors? C'est illégal? Si vous estimez que je n'ai pas à m'ériger en censeur de la déontologie, je ne vous permets pas plus de m'indiquer ce que je dois ou ne dois pas penser. On est encore en pays libre me semble-t-il, non?

Arnaud Richard travaille dans un organisme qui est contrôlé par le Parlement. Or, celui-ci est susceptible de donner des informations à ses supérieurs hiérarchiques (informations obtenues de ses collègues du Parlement) qui peuvent ne pas être sans influence. De même, Arnaud Richard est susceptible de livrer des informations à ses collègues parlementaires qui peuvent ne pas être également sans influence. Que vous soyez d'accord ou pas (on ne va pas faire de dessin, même en ayant le moindre petit rôle), le contrôle exercé par le Parlement sur cet organisme risque donc d'être sujet à discussion, en tout cas certainement pas dans l'esprit d'une véritable démocratie. Ca peut laisser la porte aux petits arrangements entr'amis... Prouvez moi que ce que j'avance est impossible? C'est ça qu'on ne supporte plus, ni de la droite, ni de la gauche, ni de qui que ce soit. Vous, vous appelez ça de la calomnie... on croit rêver!. Mais on a bien compris qu'on s'en foutait de l'esprit: juridiquement, ça ne compte pas. Même s'ils sont dans leur parfaite légalité selon vous, ils démissionnent quand même, donc...Eh bien, si le fait de ne pas être d'accord avec vous, c'est être "d'extrême gauche ou écologiste", effectivement, je le suis! Car si raisonner comme vous, c'est être donc être de droite, je ne suis pas prêt de l'être!

"J'entends que dans ce journal vous considérer tout engagement politique suspect s'il n'est pas d'extrême gauche ou écologiste, voila qui est triste." Je trouve que vous avez énormément d'imagination (beaucoup plus que sur l'ami Richard...). Je suis prêt à entendre beaucoup de choses si on les démontre, arguments à l'appui. Pas en les décrétant. Où avez-vous vu qu'il était écrit dans l'article "tous les députés UMP sont des pourris"? Où avez-vous vu que l'article ou mes propos étaient anti-parlementaire? Si on n'a plus de droit de dénoncer un conflit d'intérêt flagrant comme celui-ci, il faut fermer sa g.... alors? Le temps des rois est pourtant révolu!

Je suis justement abonné à Mediapart pour le contraire!

  • Nouveau
  • 29/09/2010 16:17
  • Par

Le PR a bien lancé une proposition de constitution de commission chargée de déterminer la notion de conflits d'intérêts (suite à l'affaire Woerth-Bettencourt) me semble-t-il ?

Il existe déjà pourtant une commission de déontologie. Pour preuve le peu de cas qui en a été fait pour l'affaire Pérol et son pantouflage.

Encore un coup de com' !

Toujours le juge et parti contraire au droit républicain... et çà continue...

Voilà l'oligarchie de l'ultra droite a un maillon de plus...?????

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale