Macron veut faire taire les accusations d'"arrogance"

Par
Accusé "d'arrogance", y compris dans son propre camp, Emmanuel Macron espère se défaire de son étiquette de "président des riches" et tourner "par l'action" la page de seize mois de pouvoir pollués par une série de polémiques sur son style qui ont parfois éclipsé ses réformes et brouillé son message.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Accusé "d'arrogance", y compris dans son propre camp, Emmanuel Macron espère se défaire de son étiquette de "président des riches" et tourner "par l'action" la page de seize mois de pouvoir pollués par une série de polémiques sur son style qui ont parfois éclipsé ses réformes et brouillé son message.