Une exposition sur les contrôles au faciès vandalisée à Grenoble

Par

À Grenoble, une exposition sur les contrôles au faciès organisée par des habitants a été partiellement recouverte d’affiches par le syndicat policier Alliance, avant d’être vandalisée dans la nuit du 21 au 22 octobre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Plusieurs affiches ont été déchirées, des pénis géants dessinés sur les restantes. Des panneaux métalliques ont été mis au sol, d’autres déplacés pour former un semblant d’abribus. Dimanche matin 22 octobre 2017, les membres de conseils citoyens indépendants de Grenoble ont découvert le saccage de leur exposition « L’Égalité trahie : l’impact des contrôles au faciès », installée place de Verdun, à Grenoble.