En France, «les origines de l’islamophobie sont coloniales»

Par

L’époque coloniale est une matrice fondamentale de l’islamophobie française. En atteste le dernier ouvrage du politologue Olivier Le Cour Grandmaison, qui a étudié les représentations de l’islam et des musulmans de la fin du XIXe siècle jusqu’à la guerre d’Algérie par les élites académiques, littéraires et politiques.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis quatre ans, le politologue Olivier Le Cour Grandmaison tente de comprendre, en convoquant l’histoire, pourquoi l’islam et ses fidèles sont les cibles de tant de haine en France. De ce travail de longue haleine, il a fait un livre qui vient de paraître aux éditions La Découverte et en pleine séquence islamophobe : « Ennemis mortels » – Représentations de l’islam et politiques musulmanes en France à l’époque coloniale