Que sont devenus les Syriens de Calais ?

Par

Un mois après l'évacuation de la « jungle » de Calais, un groupe d'une quarantaine de Syriens a atterri dans un foyer de l'Oise. L'un d'eux, un ingénieur de 42 ans, raconte sa vie d'errance et d'attentes déçues.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un mois après l'évacuation de la « jungle » de Calais, un groupe d'une quarantaine de Syriens a atterri dans un foyer de l'Oise. L'un d'eux, Sam, un ingénieur de 42 ans, raconte sa vie d'errance et d'attentes déçues. Mais selon lui, « il n'y a pas d'espoir en Syrie avant dix ans ».