Renault-Nissan: Paris ignore toujours les charges contre Ghosn

Par
Le ministre français de l'Economie et des Finances a souhaité dimanche que les charges qui pèsent sur le PDG de l'alliance Renault-Nissan Carlos Ghosn, arrêté lundi au Japon, soient rapidement communiqués au gouvernement français et à Renault.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le ministre français de l'Economie et des Finances a souhaité dimanche que les charges qui pèsent sur le PDG de l'alliance Renault-Nissan Carlos Ghosn, arrêté lundi au Japon, soient rapidement communiqués au gouvernement français et à Renault.