Psychiatrie: Adeline Hazan étrille le centre hospitalier du Rouvray

La contrôleuse générale des lieux de privation de liberté a visité l’hôpital psychiatrique du Rouvray, à Sotteville-lès-Rouen entre le 7 et le 18 octobre dernier. Dans son rapport, Adeline Hazan pointe une prise en charge des patients « indigne », et une hospitalisation anormale des patients mineurs avec des majeurs. Cette situation est dénoncée depuis bientôt deux ans par le personnel de l’hôpital.

Theo Englebert, Mathilde Goanec et Manuel Sanson (Le Poulpe)

25 novembre 2019 à 19h29

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

L’hôpital du Rouvray, spécialisé dans la prise en charge des personnes en souffrance psychique, n’est pas sorti de la crise. Après la médiatique grève de la faim menée à l’été 2018, et une rentrée 2019 sous haute tension sociale, c’est Adeline Hazan, qui remet une pièce dans la machine. Son inventaire des dysfonctionnements dans l’établissement est accablant.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal