Loppsi, ACTA, Ipred: trois gros mots pour limiter les libertés sur Internet

Par
Pour lutter contre le piratage sur Internet, désormais assimilé au délit de contrefaçon, trois textes — un projet de loi français, un accord commercial multilatéral et une directive européenne — projettent de mettre en place des dispositifs de filtrage et de censure sur Internet.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le fichier Edvige avait pâti (entre autres choses) d'avoir un nom trop joli. On ne les y reprendrait plus: le suivant fut baptisé d'un imprononçable Edvirsp. Car, quitte à rogner sur les libertés, il vaut mieux être doté d'un nom qui fait peur. Soit, donc, trois acronymes abscons: Loppsi, ACTA et Ipred.