Annoncée comme un grand rassemblement citoyen anti-Hollande, la manifestation à l'appel du collectif « Jour de colère » n'a pas eu l'ampleur des mobilisations contre le mariage pour tous l'année dernière (17 000 personnes selon la police, 160 000 personnes selon les organisateurs). Sur Facebook, 25 000 personnes avaient indiqué leur participation sur la page de l'événement. Dimanche, le mouvement était marqué par une omniprésence de groupuscules d'extrême droite. Il a été ponctué de slogans antisémites, homophobes et antijournalistes.