Festival d'Angoulême: «La Guerre de Catherine» prix jeunesse 2018

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Quelle magnifique histoire, éclair de bonté dans la douleur de la Seconde Guerre mondiale. En 1942, le destin de Rachel va basculer. Placée par ses parents, par sécurité, à la Maison des enfants de Sèvres, un établissement scolaire particulièrement progressiste où “les élèves choisissent leur emploi du temps” et sont encouragés “à chercher dans les livres et apprendre par nous-mêmes”, la jeune enfant est protégée de la violence de l’occupation.