Le conflit des prisons pourrait sortir de l'impasse

Par
Le premier syndicat de gardiens de prison, l'Ufap-Unsa Justice, a annoncé vendredi, après consultation de sa base, qu'il signait le projet d'accord proposé par le gouvernement pour sortir de 15 jours de conflit avec les surveillants pénitentiaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le premier syndicat de gardiens de prison, l'Ufap-Unsa Justice, a annoncé vendredi, après consultation de sa base, qu'il signait le projet d'accord proposé par le gouvernement pour sortir de 15 jours de conflit avec les surveillants pénitentiaires.