Alain Juppé, «candidat normal» de droite

Par

Pour battre Nicolas Sarkozy à la primaire, Alain Juppé adopte une stratégie de campagne qui ressemble à s’y méprendre à celle qu’avait élaborée François Hollande en 2012.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les mêmes mots, le même adversaire, le même but. Depuis qu’il mène campagne pour la primaire de la droite et du centre, Alain Juppé a de faux airs de l’ancien candidat François Hollande. Celui qui, face à Martine Aubry à la primaire PS de 2011, jouait l’opinion pour toucher au-delà du peuple de gauche. Qui, une fois opposé à Nicolas Sarkozy, prônait une « présidence normale » et une République « exemplaire et apaisée ». Qui demeurait, malgré le peu d’enthousiasme que suscitait sa personnalité, le favori des sondages. Et qui souhaitait s’en tenir à son seul projet, sans être contraint de rebondir sur le moindre sujet d’actualité.