De Créteil à Martigues, il faut «faire redescendre le pouvoir vers les citoyens»

Fin de parcours auprès d’un électorat de gauche désabusé. L’accumulation des pouvoirs, le clientélisme et la corruption de quelques-uns déconsidèrent l’ensemble de élus, quand les citoyens, eux, doivent se débattre avec des pouvoirs publics de plus en plus distants.

Vidéo réservée aux abonné·es

Enquêtes exclusives, reportages, documentaires, entretiens…

Je m’abonne pour 1€

Résiliable en ligne à tout moment

Se connecter

De nos envoyés spéciaux à Créteil, Givors et Martigues.-  Dans son petit bureau sombre du Centre social de Créteil, au cœur du quartier du Mont-Mesly, Myriam reçoit tous les mercredis les personnes qui ont besoin de son assistance. Myriam, la cinquantaine, est écrivaine publique. Autrefois, cette fonction pouvait inclure la rédaction de mémoires ou de lettres d’amour. Aujourd’hui, il s’agit d’aider les gens de ce quartier pauvre de la banlieue parisienne dans leurs démarches administratives. « Ces démarches sont de plus en plus compliquées. Aucune ne se ressemble. Les personnes que je reçois sont dépassées, et j’ai moi-même parfois du mal, soupire Myriam. L’administration nous promet la simplification, mais j’attends toujours un imprimé commun. C’est bien beau d’initier les gens à l’informatique, mais beaucoup n’ont pas Internet chez eux et cela reste complexe pour la plupart d’entre eux. C’est une énorme barrière à l’intégration et au sentiment d’appartenance à la société. »

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

À la Une de Mediapart

Société
« Shtar Academy » : sortie sous haute surveillance d’un album de rap enregistré par des détenus
Ce projet musical unique en son genre a permis à quatre détenus de la prison de Fresnes de travailler avec les plus grands noms du rap français. Un projet de réinsertion qui pourrait subir le contrecoup de la polémique déclenchée cet été autour d’une course de karting.
par Yunnes Abzouz
Éducation
Pénurie de places en lycée technologique : des élèves « oubliés » ou forcés de redoubler
Des centaines d’élèves se sont retrouvés sans affectation à la rentrée, en particulier dans les classes STMG, filière négligée par les autorités depuis des années. Alors que des lycéens n’ont toujours pas d’établissement, le mutisme du rectorat nourrit un sentiment d’abandon.
par Névil Gagnepain (Bondy Blog)
Santé — Reportage
Crack à Paris : Darmanin fanfaronne bien mais ne résout rien
Dernier épisode de la gestion calamiteuse de l’usage de drogues à Paris : le square Forceval, immense « scène ouverte » de crack créée en 2021 par l’État, lieu indigne et violent, a été évacué. Des centaines d’usagers de drogue errent de nouveau dans les rues parisiennes.
par Caroline Coq-Chodorge
Justice — Reportage
À Nice, « on a l’impression que le procès de l’attentat a été confisqué »
Deux salles de retransmission ont été installées au palais Acropolis, à Nice, pour permettre à chacun de suivre en vidéo le procès qui se tient à Paris. Une « compensation » qui agit comme une catharsis pour la plupart des victimes et de leurs familles, mais que bon nombre de parties civiles jugent très insuffisante.
par Ellen Salvi