Les pêcheurs bretons sur le qui-vive face à un Brexit dur

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

RENNES (Reuters) - Première région de pêche française, la Bretagne attend avec angoisse l'issue des tractations sur le Brexit qui pourrait, en l'absence d'accord, priver ses pêcheurs d'une partie importante de leurs ressources s'ils n'ont plus accès aux poissonneuses eaux britanniques et avoir des conséquences dévastatrices.