La Confédération paysanne interpelle le PS sur l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes

Par

Le porte-parole de la Confédération paysanne ainsi qu’une délégation du comité de soutien des grévistes de la faim contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes, veulent forcer la porte du parti socialiste, jusqu’ici silencieux sur leur mouvement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le porte-parole de la Confédération paysanne, Philippe Collin, ainsi qu’une délégation du comité de soutien des grévistes de la faim contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes, veulent forcer la porte du parti socialiste, jusqu’ici silencieux sur leur mouvement.