Panneaux solaires: arnaque, cavalerie et 50 millions d'euros évanouis

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est l'histoire d'une cavalerie financière et d’une cécité troublante. Une cavalerie de près de 50 millions d'euros a ruiné de gros investisseurs (jusqu'à 2,5 millions d'euros) et une foule de petits ou tout petits épargnants, à l’image de cette grand-mère dont les 17 000 euros d'économie ont disparu. Quant à la cécité, ou la fascination, elle a frappé la chaîne des autorités précisément chargées de détecter les irrégularités ou les illusions, puis de les combattre : commissaires aux comptes fort bien rémunérés, dont l'un d'eux est président de l'ordre des experts-comptables de Paris-Île-de-France, gendarmes de la bourse, un greffier, un notaire, le tout dans la majestueuse lenteur de la justice.