La «mouvance anarcho autonome», nouvelle cible de la justice antiterroriste

Par
Au nom de la lutte antiterroriste, le ministère de la justice vient de diffuser une note visant une mystérieuse «mouvance anarcho-autonome». Révélé par le Syndicat de la magistrature, ce document du 13 juin cible notamment des personnes participant au soutien des «étrangers en situation irrégulière». Les membres de cette mouvance floue sont susceptibles de relever de la législation d'exception antiterroriste. Au ministère de la justice, on assure que les «mouvements sociaux» ne sont pas visés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«La Direction des affaires criminelles voit des terroristes partout», selon le communiqué que vient de diffuser le Syndicat de la magistrature (SM). Ce dernier y révèle l'existence d'une note émanant du ministère de la Justice, qui a fait sursauter plus d'un magistrat.