DSK au Sénat, surréaliste professeur d'économie

Par

Juste avant que Jérôme Cahuzac ne soit auditionné à l'Assemblée, Dominique Strauss-Kahn se présentait devant les sénateurs. Celui qui est mis en examen pour proxénétisme aggravé était venu délivrer un cours magistral sur les dérives de la finance mondiale. Sans que les parlementaires n'y voient aucun problème.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le calendrier parlementaire est cruel. Mercredi après-midi, au moment où s’apprête à entrer en scène à l’Assemblée nationale Jérôme Cahuzac, une autre grande figure déchue du parti socialiste, lui aussi ancien éminent représentant de Bercy, quitte le Sénat. Il a été entendu par une commission d’enquête. Mais si le passage de Cahuzac a été tendu, Dominique Strauss-Kahn, lui, n’a pas eu besoin de batailler avec les parlementaires.