Formation de députés : Bygmalion a directement facturé l'Assemblée

Par et

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au Palais-Bourbon, Bygmalion n’a pas seulement ponctionné les caisses du groupe UMP, mais aussi facturé directement l’Assemblée nationale. Dans le cadre d’une sorte de droit à la formation des députés, celle-ci prend en effet à sa charge une centaine de séances de « media training » chaque année, réparties entre les différents groupes politiques, qui ont toute liberté pour choisir leur prestataire. D’après des informations recueillies par Mediapart, la questure de l’Assemblée (c’est-à-dire ses services financiers) a ainsi versé 217 000 euros entre 2008 et 2012 à Bygmalion, la société fondée en 2008 par deux proches de Jean-François Copé.