Sarkozy et des avocats s’indignent d’avoir été espionnés

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une « affaire dans l’affaire », qui permet à Nicolas Sarkozy et à d’autres de s’en prendre avec indignation à la justice anticorruption. Le Parquet national financier (PNF) a mené une longue enquête préliminaire, de 2014 à 2019, pour tenter d’identifier la « taupe » qui aurait informé Nicolas Sarkozy et son avocat Thierry Herzog qu’ils étaient sur écoute, selon Le Point.