Benalla se présente en "maillon faible" utilisé pour atteindre Macron

Par
Alexandre Benalla admet dans un entretien paru jeudi avoir commis une "grosse bêtise" en se rendant aux manifestations du 1er-Mai en tant qu'observateur de la police mais, avec la révélation de l'affaire dans la presse, "c'était l'opportunité aussi d'atteindre le président de la République".

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Alexandre Benalla admet dans un entretien paru jeudi avoir commis une "grosse bêtise" en se rendant aux manifestations du 1er-Mai en tant qu'observateur de la police mais, avec la révélation de l'affaire dans la presse, "c'était l'opportunité aussi d'atteindre le président de la République".