A Marseille, McDonald's accusé de fermer un lieu «emblématique de la lutte sociale»

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 7 août, leur restaurant devrait fermer définitivement ses portes, et ils sont bien décidés à tout tenter pour l’empêcher. Les 70 salariés du McDonald’s marseillais de Saint-Barthélemy, dans les quartiers Nord de Marseille, sont en plein conflit contre la décision de leurs propriétaires de transmettre le fonds de commerce à un mystérieux repreneur, dont ils estiment que le projet n’est pas sérieux. Ils pensent que la fermeture de ce « McDo » est avant tout destinée à éliminer le foyer important de contestation syndicale qu’il représente, à l’échelle locale mais aussi nationale. Le 19 juillet, encadrés par une intersyndicale, ils ont tous déposé plainte auprès du procureur de Marseille pour tentative d’escroquerie.