Wauquiez, une rentrée «populiste» et fière de l’être

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Je pose cette question simple : avez-vous l’impression qu’au bout d’un an les choses se soient améliorées dans notre pays ? » Question simple, réponse simple. Sous la grande tente installée au pied du mont Mézenc où Laurent Wauquiez a fait ce dimanche 26 août sa traditionnelle rentrée politique dans ses terres auvergnates, la salle d’un peu plus d’un millier de personnes tonne un « non » sans appel.