"Il n'y a pas de sot métier", dit Muriel Pénicaud

Par
"Il n'y a pas de sot métier", déclare mercredi la ministre du Travail dans Le Parisien, soulignant que la France doit s'attaquer au "paradoxe" des entreprises en manque de main d'oeuvre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - "Il n'y a pas de sot métier", déclare mercredi la ministre du Travail dans Le Parisien, soulignant que la France doit s'attaquer au "paradoxe" des entreprises en manque de main d'oeuvre.