Nouveaux éléments à charge contre Tariq Ramadan

Par
Les enquêteurs ont trouvé de nouveaux éléments à charge contre l'islamologue suisse Tariq Ramadan poursuivi pour viols, dont la dernière demande de mise en liberté a été rejetée, a-t-on appris mercredi de sources proches de l'enquête.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Les enquêteurs ont trouvé de nouveaux éléments à charge contre l'islamologue suisse Tariq Ramadan poursuivi pour viols, dont la dernière demande de mise en liberté a été rejetée, a-t-on appris mercredi de sources proches de l'enquête.