Affaire Alègre : Karl Zéro est renvoyé devant le tribunal

Par
L’épilogue de l’un des dérapages médiatiques les plus marquants de l’affaire Alègre, du nom du tueur en série au cœur d’un sordide scandale, se jouera en correctionnelle. Le 24 septembre, la cour d’appel de Paris a ordonné le renvoi devant le tribunal de l’animateur Karl Zéro et du journaliste Gadh Charbit. Les deux hommes seront jugés pour « sortie irrégulière de correspondance ». Le 1er juin 2003, Karl Zéro – qui dénonce un «acharnement» à son encontre – avait lu à l'antenne, dans Le Vrai Journal de Canal +, les passages d'une lettre que lui avait fait parvenir Alègre depuis sa cellule. Dans cette missive, ce dernier désignait le magistrat Marc Bourragué et Dominique Baudis comme les commanditaires de l’assassinat d’un travesti, avant de revenir sur ces "aveux" dès le 19 juin 2003 dans un autre courrier, cette fois destiné au procureur de Toulouse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’épilogue de l’un des dérapages médiatiques les plus marquants de l’affaire Alègre, du nom du tueur en série au cœur d’un sordide scandale, se jouera en correctionnelle. Le 24 septembre dernier, la cour d’appel de Paris a ordonné le renvoi devant le tribunal de l’animateur Karl Zéro et du journaliste Gadh Charbit. Les deux hommes seront jugés pour « sortie irrégulière de correspondance », une infraction réprimée par le code pénal.