Jamais deux sans trois. Deux semaines avant le vol des ordinateurs des journalistes du Monde et du Point en charge du suivi de l'affaire Bettencourt, Mediapart a également été victime d'un cambriolage suspect. Là encore, des ordinateurs portables ont été volés.