Bayrou : « Hollande ne peut tenir jusqu’en 2017 »

Par

Le président du Modem souhaite une dissolution de l’Assemblée nationale.  

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

François Bayrou estime que François Hollande ne peut pas tenir jusqu'en 2017 avec sa majorité actuelle « déchirée ». Alors qu’une nouvelle crise au parti socialiste est intervenue la semaine dernière à l’occasion du vote des recettes budgétaires pour 2015, le président du Mouvement démocrate (Modem), interrogé lors du Grand Rendez-Vous Europe 1-i>Télé-Le Monde, dimanche 26 octobre, juge la situation intenable.

« Quand on s'abstient et qu'on est dans la majorité, ça veut dire qu'on est contre (...). C'est un message extrêmement rude, extrêmement dur, qui a été suivi d'une espèce d'épisode de guerre civile dans le parti au pouvoir », a dit le maire de Pau. « En outre, le soutien de l'opinion publique n'existe plus », a-t-il encore ajouté. Selon le baromètre Ifop pour le Journal du dimanche, le président obtient 14 % de satisfaits contre 84 % d'insatisfaits.

« Je ne vois pas ce qui peut permettre (à François Hollande) de tenir », a insisté François Bayrou, ajoutant qu'il ne pensait pas à une démission du chef de l'Etat. « Je n'ai pas dit partir, je pense qu'en Ve République, le président de la République ne s'en va pas », a dit le dirigeant centriste, jugeant improbable un référendum. Il dit souhaiter une dissolution de l'Assemblée nationale, « pour que le peuple exprime son jugement sur la politique suivie et la manière dont elle est suivie ».