Dans une ambiance glaciale, Martine Aubry promet le «renouveau»

Par

Le conseil national du PS a validé, mardi 25 novembre, les conclusions de la commission de «récolement». Martine Aubry dispose de 102 voix d'avance sur Ségolène Royal, et a été élue première secrétaire, avec une volonté de «tendre la main» et de «renouveler en profondeur le parti». Alors que Ségolène Royal a fait montre d'apaisement, ses proches, qui ont déposé mardi matin un mémoire demandant l'annulation du scrutin, ont confirmé dans la soirée leur intention de saisir la justice. Lire aussi:

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Etrange soirée à la Mutualité, pour le dénouement de l'imbroglio socialiste entamé samedi dernier. Entre la volonté presque forcée d'un précaire retour au calme et le sentiment diffus que le feuilleton de la conquête du leadership socialiste ne fait que commencer. Le conseil national extraordinaire du PS a donc entériné mardi soir la victoire de Martine Aubry lors du second tour de l'élection au poste de premier secrétaire. De 102 voix et non plus 42, selon les conclusions «sans consensus» de la commission de récolement, ainsi que l'a expliqué son président Daniel Vaillant.