Conflits d'intérêts: Sarkozy sommé d'agir

Par et

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nicolas Sarkozy avait-il imaginé que la commission sur les conflits d'intérêts, promise en pleine affaire Woerth-Bettencourt, frapperait aussi fort? Dans le rapport qu'ils ont remis à l'Elysée mercredi 26 janvier, les trois «Sages», encouragés par le scandale du Mediator et la révélation de liens incestueux entre autorités sanitaires et laboratoires, recommandent d'imposer une déclaration d'intérêts à 4.000 agents publics et de créer, pour les éplucher, une Autorité de déontologie dotée d'un pouvoir d'injonction («abandonnez tel dossier», «renoncez à tel droit de vote»), s'imposant même aux ministres.