A Nantes, Nicolas Sarkozy fait huer la CGT... et tord la réalité

Par

Nicolas Sarkozy a fait huer la CGT au tout début de son meeting à Nantes, mardi soir. Selon le chef de l'État, le syndicat a bloqué la parution de Ouest-France car le journal allait publier un entretien avec lui. La réalité est bien différente.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une nouvelle fois, Nicolas Sarkozy a voulu frapper fort. Ce mardi, peu après 18 heures, en ouverture de son meeting à Nantes, le président de la République a débuté son discours en fustigeant d'entrée de jeu la CGT, provoquant les huées réprobatrices des militants de l'UMP présents.