Cahuzac : le grand revirement de Moscovici

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Comme un changement d’atmosphère. Et de discours. La tonalité dominante sur l’affaire Cahuzac, politique mais aussi médiatique, a profondément changé depuis l’ouverture, le 19 mars, d’une information judiciaire pour « blanchiment de fraude fiscale », et la démission du ministre délégué au Budget dans la foulée (lire notre dossier complet). Pour s’en convaincre, il suffit d’écouter celui qui fut le ministre de tutelle de Cahuzac, Pierre Moscovici, ministre de l’économie.