Violences conjugales: les femmes de gendarmes et de policiers ont le plus grand mal à faire valoir leurs droits

Par Sophie Boutboul
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

1 commentaire sélectionné par Mediapart

Tous les commentaires

Bon soyez réaliste : la violence est dans toutes les couches de là sociétés . En revanche il est vrai que certaines’ couches se serrent bien les coudes et qu’il est difficile à une femme violentee par un inspecteur des impots’ou Des’ fnances, par un avocat, par un médecin , par un cadre supérieur, un ingénieur, un pilote de ligne, , bref ,un homme dont la façade est insoupçonnable, il est impossible à cette femme de se faire entendre sur les violences qu’elle subit , souvent même par ses proches’ (son père , ses frères) « il est sympa ton mari et puis il a de l’influence » quand ce n’est pas « on t’en connait tu as’ce Que tu cherches » . Les prédateurs  sont bien protégés et pas que par la police, qui a ses brutes comme les autres catégories de la population, mais fait ce qu’elle peut pour bien traiter chaque cas. Il y a déjà 25 ans, les commissariats formaient leurs officiers de PJ à recevoir les femmes victimes. Et je ne les remercierai jamais assez de la façon dont ils ont traite l’agression d’un de mes voisins. Ceux là si je leur avait’ aussi parlé du comportement de mon mari, j’aurai eu le bon accompagnement. Mais on n’ose Par parler ( influent, le mari en’ question)

Il faut éviter aussi de se marier avec un avocat spécialisé dans les divorces. Ca vaut pour les deux sexes ... 

 

Avouer à ses proches qu'on est violentée par son mari ou son compagnon est une honte intégrale - une atteinte grave à son narcissisme ... C'est un aveu d'échec très très difficile à affronter. 

En dehors du fait que les femmes pensent que l'amour est à l'origine de cette violence et que les choses pourraient s'arranger ... grâce à l'amour ... 

 

Pourquoi vous y en a dire du caca en extrapolant sur toutes les professions sauf le sujet : la flicaille?

Aucune espèce de rapport entre un cadre ou n'importe quel job que vous citez et la position d'un flic qui bat sa femme.

Ou avez vous lu que j’ai écrit qu’il n’existait pas.? Il existe ....et ce que j’ai écrit, c’est tout homme détenteur d’un pouvoir est conduit, s’il n’est pas parfaitement intégre, à user de ce pouvoir pour se préserver et préserver ceux de sa caste. C’est trop facile de ne taper que sur les policiers.
Ou avez vous lu que j’ai écrit qu’il n’existait pas.? Il existe ....et ce que j’ai écrit, c’est tout homme détenteur d’un pouvoir est conduit, s’il n’est pas parfaitement intégre, à user de ce pouvoir pour se préserver et préserver ceux de sa caste. C’est trop facile de ne taper que sur les policiers.
Ou avez vous lu que j’ai écrit qu’il n’existait pas.? Il existe ....et ce que j’ai écrit, c’est tout homme détenteur d’un pouvoir est conduit, s’il n’est pas parfaitement intégre, à user de ce pouvoir pour se préserver et préserver ceux de sa caste. C’est trop facile de ne taper que sur les policiers.
Il est urgent de consulter un ophtalmologiste

J'ai lu avant hier un article sur le monde de la psychiatrie et de la psychanalyse, ce n'était pas non plus très brillant. Il ne s'agissait pas directement de violence, mais d'utilisation de leur position par des praticiens pour contraindre des femmes. A tel point que l'ordre des médecins envisage d'inclure dans sa charte explicitement l'interdiction de tout commerce amoureux ou charnel entre médecin et patients.

il vaut mieux éviter de se marier tout court...

Pourquoi ? Un chanteur qui cogne fait moins mal ? Bertrand Cantat par exemple ?

Tout ce qui est excessif est insignifiant...

S'il vous plaît, on ne mélange pas tout! Qu'est-ce que ce propos vient faire là ?

Dans le cadre de reportages sur la violence faite aux femmes cet article a le mérite d'exister. Mais enfin aujourd'hui avec l'hommage rendu à ce gendarme, le parti pris n'est-il pas un peu lourd ? Que Mediapart ne fasse pas un article sur le héros du jour mais même pas un entrefilet, cela sent la subjectivité. La rédaction aurait pu faire un article sur le sens du sacrifice dans notre société occidentale...et dans d'autres cultures.

A quand aussi un article sur la violence faite aux femmes dans le monde des journalistes, du show biz bref de tous ceux qui ont le pouvoir de bâillonner la parole. 

A quand un article sur la violence faite aux femmes dans le show biz, après l'affaire Weinstein ? Et en quoi les journalistes auraient-ils le pouvoir de bâillonner la parole d'une femme victime de violence ?

Aigüe.

Le ü tréma existe pour une raison en Français.

Dans les années 70, il était encore dangereux pour une femme d'entrer seule dans un commissariat de police ... Elle avait de fortes chances de se faire violer. 

Encore récemment, au 36 quai des Orfèvres ... 

"ne vous inquiétez pas madame, je ne suis pas de la police ! "(Coluche) 

Ca s'est arrangé depuis qu'il y a des femmes dans la police - (Au niveau de la crasse aussi ... )

 

Où voyez-vous un parti pris ? En France, 225 000 femmes sont victimes chaque année de violences physiques et/ou sexuelles de la part de leur conjoint ou ex-conjoint, une femme meurt tous les trois jours sous les coups, "la société" fait mine de l'ignorer, et comme cet article le montre, l'Etat et ses institutions sont complices de cette hécatombe.

Tel sont les faits, et le seul parti pris ici est celui d'informer. 

Pour information aux personnes, je les comprends parfaitement, qui ignorent le programme "L'avenir dans ma main " de César, comme il s'auto-désigne désormais laughing:

JLM2017: un soumis de plus à la police et à l’armée du capital

 

 

vus leurs horaires de travail, ils ont quand même moins de temps pour violer, en principe, qu'un inspecteur des impôts qui rentre chez lui tous les soirs.

Mais alors... Tarik Ramadan était flic en fait ????

encore un article sur Bertrand Cantat ???

c'est pas très intelligent votre réflexion sur la crasse. Les services publics manquent de moyens. Vous croyez que ça les amusent de travailler dans des conditions pareilles ?

Lorsque vous voyez des migrants sous le métro Stalingrad au milieu des ordures vous en déduisez qu'ils sont ontologiquement sales ou victimes d'un contexte ?

Ca va 5 minutes, les leçons données par des journalistes dont le journal roule sur l'or, et qui ont longtemps adulé de bons vieux cogneurs de femmes et violeurs comme Ramadan voire Cantat. Et qui accueille de temps en temps un Piquetty qui a eu aussi ses petits problèmes de violence conjugale...

.

 

faudrait que je  retrouve un article ou j'ai lu qu'aux Etat unis les femmes dont les maris sont dans la police sont plus nombreuses a être violentées que dans les autres catégories sociaux professionnelles ,effectivement ils ont fait une étude statistique la bas

Solidaires..... corporatisme sociétés secrètes avec moultes rituels ridicules ... fraternités confréries.. l union est plus facile dans la transgression que dans la probité. L intelligence humaine au service des bas instincts et dire que l on confie nos vie à de tels individus . L aire du temps est à l affairisme d Etat le saccage du bien public la magouille en costard trois pièces... les passe droits le business perso.donc normal qu on retrouve ce genre de comportement à des échelons inférieurs. L honnêteté devient hors la loi et gênante voire risible... Un fonctionnaire ça doit être exemplaire non? Ils représente l intérêt general non ? Non...pas toujours.. visiblement... qui ne dit mot consent

La police du capital, c'est la soumission à Hitler et Pétain jusqu'à l'appui aux fascistes à Montpellier la semaine dernière. Seuls des politiciens soumis au capital, de Mélenchon à Le Pen peuvent demander son renforcement. 

Témoignages sans appel:

Brut © Brut

Avellino essaie de cacher le programme de Mélenchon. Voici dans son programme ce qui concerne, en détail, le renforcement des bandes armées du capital, et même de l'armée !

Bravo à vous la jeunesse!!! je commençais à désespérer de  vos engagements !!! Très belle interview qui sera (hélas)  censurée dans les Médias pro-gouvernement !!!!

cqfd .

Vous suggérez donc que Mediapart a fait exprès de publier ce papier aujourd'hui?

 

Pour nous ramener à de plus saines considérations. Pourquoi pas ? 

 

en fait, ça vous fait un peu ch... que les medias parlent positivement d'un policier qui s'est rendu "coupable" d'un acte désintéressé. Ca ne correspond pas avec les mantras idéologiques que vous vous récitez par coeur tous les matins, un peu comme les inégristes avec leurs sourates guerrières. Un flic, c'est forcément un gros enculé, bas du front, au QI de 27, plein de bière, qui vote FN, la peau bien blanche, catholique serait un plus apprécié dans le CV, qui bat sa femme, viole les femmes qui viennent au commissariat, raciste... etc.

Je vous envie un peu, le monde est simple avec vous, aucune ambiguité, les gentils (dont vous faites bien évidemment partie, vous voyagez même en première classe) et les méchants.

Les gentils qui défendent les opprimés de la terre entière..., Enfin les opprimés présentables,  hein, il faut être prudent, quand même, passons sous silence comme le fait si bien mdp les gamines exisées de force en Guinée, ça fait partie après tout de la "culture ancestrale", n'évoquons pas les esclaves aux passeports confisqués qui travaillent au Qatar, passons sous silence les mariages forcés entre jeunes filles nées en France et cousins du bled, ne nous interrogeons pas sur la possibilité de vivre au grand jour son homosexualité dans les ghettos en perdition du 9-3, etc...

Le jour où votre journal admettra que le Mal peut être partout, qu'il est au coeur de l'Homme comme la capacité à faire du Bien, peut être alors devidendra t'il un phare pour la pensée des hommes de bonne volonté. Pour l'instant, à part quelques articles de fond de Laurent Mauduit et Martine Orange c'est pas ça, même si vous dégagez des marges (vos résultats 2017) dignes du CAC 40 (Comment faites vous d'ailleurs? Recours massif aux contrats précaires ?)  

Qui parle de ne rien dire ? Je parle de timing, et je ne crois pas qu'attendre une petite semaine pour publier l'article aurait changé la donne.

Pour le reste, je prends bonne note de votre agressivité gratuite.

Frederic Dard, sors de ce corps !

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

C'est quoi avec précision, si possible, une "petite" semaine? 3 jours 1/2? Ah, non ça c'est la moitié... 

Votre "émotion"? Vous mélangez tout non? 

Toujours dans la finesse...

voire un type qui bat des femmes

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

......le   seriez vous pas un peu vous même ...?   sa réponse est légitime  ...  par ailleurs   comment pouvez vous penser que  les Lecteurs  puissent  lier les deux  sujets ?   n est ce  pas les prendre   pour des " demeurés  "  ! 

 

...vouos êtes sur d avoir compris  ce  qui a été "ironiquement "  relaté  ? 

ce n'est certainement pas moi qui lie les deux textes, relisez bien...

C'est un combat à long terme et que le papier soit publié aujourd'hui ou dans 3 ou 4 jours n'est pas très important.

Ce qui m'agace dans vos propos et ceux de quelques autres commentateurs c'est la généralisation: on est flic donc forcément violent ; de la même façon que pour l'extrême droite on est musulman donc forcément suspect.

Cher Medialpha, plusieurs commentateurs ont relevé ce rapprochement... qui marche à fond dans le mécanisme qui joue contre les femmes de policiers victimes de violence ! Comme si la corporation des policiers pouvait avoir un honneur générique, auquel on risque de d'attenter en disant la vérité !!! Grands Dieux, surtout pas un mot contre les policiers parce que l'un d'eux reçoit un hommage justifié aujourd'hui ? Mais quel rapport !?!??

C'est ça qui est terrible dans les violences conjugales ... c'est les types au-dessus de tout soupçon ! 

 

On ne voit pas si le voyou est un garçon ou une fille ... 
Je penche pour une fille ... d'abord à cause du courage et ensuite de la méthode qui ne me paraît pas très masculine. La toute petite taille, la manière de courir et le bonnet bleu ciel  à gros pompon jaune aussi ...

 

... vous pensez  mon cher  " Champignac  "  qu il était utile de le préciser ?????? 

...toujours dans la subtilité   !  

Mais il est vrai  heureusement  que  vous êtes  là   pour nous le préciser !

 

..tien vous aussi .... !!!

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

..Exact  ...le plsu souvent  ....un fois de plsu l expression  d une  Société Francaise  .....encore  très Maschiste ....... vous comprenez  mieux    quand je Hurle  à  la  "conneire  crasse de  mes congénère"  étant  un  Homme  adorant La Femme ......attéré  et révolté de   voir   la crasse  ambiante ...... quand on pense aux découvertes au création artistiques  aux création s littéraires  initiées par les Femmes   et   ces " connards "  de  " petit mec  "  volant la primuer de leur  génie  !!  

C'est  odieux  .......   grâce à  cette Ordure de WEINSTEIN   et  de grâce pas Winsting  !!!!!  les femmes on   réussi  a  faire péter ce mur  de verre " là  "  les autres devraient suivre  faisant écoole  !!!

Et  une fois de plsu  on  se fou de la  "tête "  des Nordiques  !!!!!  on croit  rêver   ......... les Hommes Nordiques   pour la plus part  sont de " Vrais  Mecs  !!! "  derriere des Pousettes ou derriere le manche de leur Hache pour couper des Buches  !!!!!

Bref    alors  les MEC   !

ON  BOUGE  ?????

cool

Vous en connaissez? C'est quoi exactement, un "type" au dessus de tout soupçon? Un trapéziste? Un grutier? 

Un type au-dessus de tout soupçon est, en général, un type que son métier ou sa position dans la société fait que les gens pensent qu'on ne peut pas s'attendre à un comportement délictueux de sa part. Un médecin, un policier, un curé, un enseignant ... 

Un petit trafiquant de drogue de banlieue n'est jamais considéré comme étant au-dessus de tout soupçon ... 

C'est une affaire de ... communication ou de "légende urbaine". 

mais ... ça tue beaucoup ! (psychologiquement, physiquement) 

Le violeur en série présumé de la Sambre, un père de famille "comme tout le monde"

 

Les prêtres pédophiles - et les évèques qui les couvrent - sont également humains et chrétiens ... Je présume que c'est de l'humour ? 

 

Ainsi, selon Medialpha et ses neuf followers, la presse d'information devrait se soumettre à l'agenda fixé par Daesh ? 

Merci Mediapart. Enfin. Vous avez vos méthodes, j’ai les miennes. Du moment que ça va dans le même sens, ça me va. La prochaine cible: les criminels déguisés en magistrats. Ils brassent beaucoup de vent, mais ça vol pas haut non plus.

Ecrire "vol", c'est un jeu de mot? Alors, bien joué...

"Vous avez vos méthodes, j’ai les miennes  "..... Succulent   de crétinere et de suffisance  !!!

... quand aux  Magistrats  ...... là  vous stoppez tout de suite  ......! 

                            Samuel    BALAI  ! 

!

 

Qui êtes-vous? Donc je confirme. MP a ses méthodes pour obtenir des informations et dévoiler la vraie nature de ces criminels. Et j'ai les miennes. Et ça veut dire quoi votre commentaire de grenouille de bénitier "quand aux magistrats là vous stoppez tout de suite"! Je confirme donc que les magistrats corrompus sont la pire forme de criminalité à laquelle notre pays ait à faire face. Qu'ils commettent chaque jour plus de crimes et délits que 99.99% des gens n'en commettront au cours de toute leur vie. Qu'ils sont des dangers pour les biens et les personnes, pour les libertés et les droits fondamentaux, dont la liberté d'expression qui semble vous contrarier. Je pourrais étaler là leurs noms sans risquer de plainte pour diffamation puisque j'ai des preuves sur des centaines de pages, mais MP dépublie dès que je mets les noms de ces criminels déguisés en magistrats.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Il a tarté Cécilia pcq elle ne voulait pas aller voter pour sa vieille pomme. Elle a eu quelques difficultés à voir sa plainte traitée normalement et s'est barrée aux states :-)

...... les choses évolueront   ...quand  l 'éducation  des enfants au plsu jeune age  sera   strictement égalitaire  " Fille&Garçon"    ..... ce qui a  toujours été le cas  dans les pays Nordiques  ........  résultats !!! 

.......  bla bla bl a!!

Merci pour ce clin d'oeil ...

!

Attérant  et  révélateur !!!

!

 

Merci  de vous signaler  ! 

...(  c est ça juste une petite  claque   bien méritée  !!! j espère que vous  n 'êtes pas marié !!! )

 

Ça faisait longtemps, mais enfin,  ......

 Cela   veu dire   quoi  ..... coco ......le "mais enfin" .......   tu  vieillis  mal mec ....tu viellis  mal ...  c est pas le misérable prix de ton  abonnement qui te permet  de ne pas être objectif   !!   .....par contre    incidieux et suffisant  .!!!!  ...... t 'es  pas content mec ... tu achètes  le  FIGARO  ou L'HUMA  .....!!!! 

C est désagrébla  ces  gens que l on invite à  table  et  qui  "  font  du  bruit avec leure bouche en mangeant  ,  se croyant  autorisé  à  tout  , et ne sachant rien .....et  envisageant   presque de  mettre les pieds sur la table  !!!!

....c est désagréable des  gens comme cela  !!  

Le plus désagréable, c'est de lire des messages illisibles, donc personne ne les lit, vous en êtes conscient? 

Il semblerait que "foxterrier" soit un troll, peut-être un gendarme "cyber-patrouilleur" qui vient troller les posts de MP. Dès qu'on parle de gendarmes et magistrats il en étale des pages.

Merci pour cet article. C'est double-peine pour les femmes de militaires ou de policiers...

Les gendarmes ne partagent aucun point commun avec les vrai militaires, en fait c’est même diamétralement opposé. Il n’ont que la statut administratif de militaire. Si demain il y avait une révolution citoyenne, les vrai militaires, qui sont au service supérieur des intérêts de la nation, prendront les armes CONTRE la police et les gendarmes, POUR défendre le peuple, CONTRE l’oppression, la tyrannie, la corruption.

....là   vous allez  trop loins .... de nouveau   Merci de vous identifier !! 

.... pas  joli  ...joli...!  

Ça reste à démontrer :-( Si l'on revient à des éléments factuels concernant les mentalités des forces de sécurité publiques, une étude sur le vote des différentes professions lors de présidentielles de 2012, indique de mémoire: un vote FN autour de 60% chez les policiers, autour de 50 chez les gendarmes et quelques% de moins chez les militaires, contre 37% pour l ensemble des français et ... 3 % chez les enseignants !!!
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Dans l'histoire des 100 dernières années, il y a peu d'exemples de militaires qui aient pris les armes pour " défendre le peuple" En Amérique du Sud , en Grèce, en Egypte , en Afrique centrale, il s'agissait surtout de la conquête du pouvoir et cela aboutissait à la dictature...

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

@ FOXTERRIER: On pensera vous mettre en premier sur la liste des personnes à "nettoyer".

Donc, "on" l'avait mariée de force avec ce genre de "mec"? Vous êtes scénariste? On dirait un mille-feuille de monstruosité, phrase après phrase... Une "caricature" quoi... Comme d'hab au demeurant...

Pourquoi parler de caricature, vous ne pensez tout de même pas que ce type d’histoire se passe dans le raffinement le plus délicat ?

  enocre un  qui    s'identifie  comme   machiste  latent     et   ici  déclaré  !!!!    étonnant .....ce genre  de  négation    des situations  et état de fait  !  

......ben oui la France  a  une tendance  au Machisme  avéré  ......... c 'est à  rapporcher  au Machisme  sociétale avec les  Femmes    ni plus  ni moins  que l 'expression ultime  de  notre retard .dans le  changment de mentalité  ....!! 

.. par  ailleurs  si elle vous le dit ... c ' est qu elle l ' a  vécu  ce qui vous   permet   de prendre la mesure du problème  que dénonce  " AUSSI"  MDP  ... 

...Tolérance ...tolérance ..tolérance  !! 

 

ya des fois je ne vous comprends pas .

Réponse assez incroyable , comme si lorsqu'une femme épouse un homme , elle connaissait toutes les facettes de sa personnalité! Donc si je vous comprends bien , si une femme se fait tabasser c'est de sa faute elle n'avait qu'à ne pas l'épouser!

Curieusement, avant le mariage, les hommes annoncent rarement : "tu sais, chérie, je vais te battre, te violer, et menacer de tuer les enfants. Alors, tu m'épouses ?"

Ce n'est pas moi qui est employé le mot "caricature", mon brave, je me contente de le mettre en exergue non? Vous n'aviez pas remarqué? Dommage... Quant à l'empilement des défauts de ce type, ben dîtes donc... L'adjectif "odieux" ne lui convient même pas non? Il faut trouver plus... Donc, il est fort probable que l'on est bien dans la "caricature, mais bof....

Ah bon? vous en êtes sûr? Dans quel monde vivons nous alors... Le mariage est donc incontournable? Curieux...

...;ne cherchez pas ...lui  aussi  a  du mal à  suivre  ... !

Non - Elle est tombée amoureuse quand elle avait 18 ans d'un beau blond de 24 ans ... 

Et non, malheureusement, je n'ai rien inventé. Je l'ai vécu.
J'ai même oublié certaines choses : la fois où il m'a mise en joue avec son fusil parce que je l'avais réveillé pendant sa sieste, comment sa fille, ma meilleure amie vient de m'avouer, à 66 ans !  qu'il l'avait violée à plusieurs reprises, comment il me susurrait des cochonneries dans l'oreille, comment le bruit de son pas dans l'escalier nous figeait de terreur ... 

Ce n'est pas un scénario. J'ai l'impression que c'était la vie de pas mal de femmes à l'époque. 
Pourquoi ? parce que c'était légal ! La loi ne réprimait pas les violences conjugales parce que l'Etat n'entrait pas dans le huis-clos des familles. 

Le rapport avec l'article est que les femmes de copains de flics connaissent aussi de sérieuses difficultés. 

C'est déjà pas facile pour une femme de se faire rendre justice (95% des plaintes classées sans suites) mais quand vous êtes la femme d'un délinquant (ou du copain d'un délinquant) chargé de représenter la légalité, c'est 100% de classements sans suites. 

 

Le mythe de Pandore, d'Eve ... 

Quoique fasse la femme, elle est coupable. 

C'est ce que dit Denis Auroux. 

 

A l'époque, la femme "sans mari" était : la veuve (pitoyable), la divorcée (très mal vue) et la "vieille fille" (moche, forcément)

Seule la femme mariée était bien vue. 

La femme malheureuse dans son mariage était une "mal baisée" (sans aucune volonté d'insulter le mal baiseur, bien sûr ! ) 

 

 

Je trouve que ce type était une caricature ... Il réunissait TOUS les éléments caractéristiques. 

 

 

Les menteurs voient des mensonges partout. 

 

heu , foxterrier , vous êtes  le porc épic qui se moque du hérisson  ...

Sur toute la planète on constate la violence des hommes : guerres, attentats, viols, génocides, massacres, violences sur les plus faibles (enfants, femmes, vieillards, handicapés etc ...), exploitation des salariés, mépris des peuples - sans compter les destructions de la faune et de la flore par la chasse, la pêche intensive, la production intensive etc ... 

97% des homicides en France sont dus à des hommes 
Dans les 3% de femmes :  souvent des femmes violentées qui se sont débarrassées du "violenteur" (voir comment avait été jugée Jacqueline Sauvage)  ou entraînées par leur homme. 

Comme il n'est pas envisageable de se débarrasser des hommes, il faut privilégier absolument l'éducation. 

Faire comprendre aux garçons qu'on n'a plus besoin de guerriers (uniquement sous forme d'hommes d'affaires) 

Faire comprendre aux filles qu'elles ne sont pas uniquement  des proies. 

Sinon, au mieux, ça va continuer et il faudra vivre avec. 
Au pire, ils finiront bien par détruire l'humanité. 

 

D'accord avec vous.

Le titre et le timing viennent saper de façon désastreuse le fond de l'article pourtant indispensable en cette époque troublée.

Au mieux, c'est de l'amateurisme chez mp. Au pire un relent de déni de l'hommage rendu actuellement au gendarme Beltrame, parce que ca ferait mal à mp qu'on dise chez eux du bien d'un flic pour une fois (j'en veux pour preuve le simple entrefilet dédié à la dernière attaque terroriste en France)...

Je penche pour la 2e hypothèse.

Ca sent le moisi finalement dans cette boutique. Et c'est bien dommage pour Sophie Boutboul.

Je regrette pas mon désabonnement.

Pour ne parler que de l'IGGN , vous vivez dans un monde bien idyllique. L'IGGN fera tout pour entouffer l'affaire et faire passer la victime pour quelqu'un de malhonnête... Vous dites qu'un Gendarme ou un policier n'a aucun pouvoir sur la procédure. Ce que vous affirmez est faux. En effet, il est facile pour l'enquêteur d'omettre certains éléments d'enquête ou même parfois d'émettre un avis au procureur sur une plainte...
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

"Un mot malheureux" dans ce cas là le " détail" de le Pen n'est aussi qu'un " mot malheureux"...

Et demain, votre marraine la fée viendra avec sa petite baguette magique exaucer tous vos voeux. Ce sera chouette !

Quand à l'article, il n'y avait certainement pas urgence à sa diffusion. Mais je ne vois aucune urgence non plus à ne pas le diffuser : les saloperies dénoncées ici n'entachent en rien l'héroïsme du gendarme Beltrame, et je pense que tout le monde est capable de faire la part des choses. Sauf les imbéciles.

Vous voulez parler de Stéphane Poussier et de ses alter ego qui pullulent sur Mediapart, pour qui un bon flic est un flic mort ? Ai-je bien compris votre propos ?

Pour être plutôt bien informé de ces sujets, je dirais que les magistrats font leur boulot. Les rappels à la loi,  ordonnances pénales, compositions pénales, médiations pénales et autres convocations en justice sont des réponses pénales utilisées pour répondre aux violences conjugales, en fonction des circonstances, des ITT, des preuves, des constatations, des témoins etc... Dans ce type de procédure, policiers et gendarmes mis en cause auront à la fois une réponse pénale adaptée (comme pour tout citoyen mis en cause) et à laquelle s'accompagnera quasiment tout le temps la sanction disciplinaire, et la mutation éventuelle. Le traitement des policiers ou gendarmes est donc bien plus lourd de conséquence que ce qu'on peut imaginer. 

Vous pouvez préciser? Ayant suivi les articles qui parlaient de ce Poussier sur médiapart, je n'ai pas vu ces messages qui "pullulent" en sa faveur, bien au contraire, j'ai surtout des messages de gens de LFI qui sont indignés que ce personnage puisse laisser penser qu'il représente LFI.

A part un ou deux messages isolés, pouvez nous dire où vous avez vu ce pullulement?

- Nous avons été attaqués par une bande de Gaulois !

- Décrivez la bande !

- Un gros et un petit.

Cet article est sans doute très étayé, mais le publier juste maintenant, avec ce titre, au lendemain du sacrifice du gendarme Beltrame pour sauver une femme, me choque par la proximité de cet acte héroique, qui nous recommande de la considération et de la reconnaissance pour les forces de l'ordre. Attendre une ou deux semaines n'aurait rien changé, voir évité à Médiapart un facheux mélange des genres.

Analogie foireuse et manipulatrice, bien évidemment. Mediapart ne rend pas la justice et la publication de ses articles n'a pas le moindre caractère d'urgence. En revanche, on vous imagine très bien frétiller de contentement à l'annonce de la mort du gendarme Beltrame, pour les mêmes raisons et avec les mêmes mots que Stéphane Poussier qui prétend également lutter contre le capitalisme. Lequel a de beaux jours devant lui avec des adversaires aussi médiocres et vils.

Affabuler ? Regardez la photo que vous avez publiée dans votre commentaire. Regardez celle de l'Insoumis Stéphane Poussier dans son tweet, accompagnée de ces mots : À chaque fois qu'un gendarme se fait buter, et c'est pas tous les jours, je pense à mon ami Rémi Fraisse. Là, c'est un colonel, quel pied ! Accessoirement, un électeur de Macron en moins.

Adama Traoré pour vous, Rémi Fraisse pour Poussier, et la même haine du flic que l'on se réjouit de voir crever sous la lame d'un terroriste. Vous me faites gerber, l'un comme l'autre.

Je mets au défi MEDIALPHA d'indiquer où j'aurai écrit sur son "flic". Il devrait laisser MDP, qui n'est pas Valeurs Actuelles, ni Twitter. J'attends avec délices...

Je n'ai aucune haine. Trop vacciné par l'expérience.  Question purement de lucidité, sans le moindre affect. Comme tout le camp du travail, je sais qui sert la police, depuis Daesh jusqu'à MAC40...

refugees-on-the-run-marian-kamensky

poussier ne fait plus parti de france insoumise . et vous avez raison  : avec des adversaire genre poussier ou jmb , le capital a encore de beau jours devant lui .

" ce monde est peuplé de soumis aux bandes armées du capital"

Est-ce que je suis la seule que ces propos ont fait éclater de rire?

On se croirait dans les chants anarchistes de la fin du 19ème!

L'honneur du gendarme Beltrame est évident. 

L'honneur du gouvernement qui en profite l'est beaucoup moins ... 

 

On se croirait dans les chants anarchistes de la fin du 19ème!

Ce qui serait logique puisque la politique menée par les tenant de la mondialisation nous ramène à la fin du 19e siècle ... 

 

Je ne suis pas fan de la mondialisation que nous vivons mais pour en parler il y a quelque fois un langage archaïque que je ne trouve pas très sérieux ; je n'y peux rien cela me fait rire.

"L'honneur du gouvernement qui en profite l'est beaucoup moins."

J'ai l'impression que le gouvernement n 'est pas le seul à en profiter: d'autres politiques, l'extrême droite en particulier ( le Pen, Wauquiez) ont tout de suite vu dans l'émotion provoquée par cet attentat, un moyen d'accroître leur influence sur le populo (j'utilise le mot plutôt que peuple car le peuple à qui s'adresse l'extrême droite est un peuple nationaliste dans lequel je ne me reconnais pas); curieusement , le seul politique que j'ai trouvé juste dans ses commentaires est Mélenchon et pourtant, dieu sait, que, d'une manière générale, je ne l'aime guère.

Qu'est-ce que la "mondialisation" ? - Qui est à l'origine de la "mondialisation" ? 

Questions intéressantes. Non ? 

Le grand capital industriel, toujours en quête de salaires les plus bas possibles, les a trouvés dans des pays où les gens sont parfois payés 20 fois moins que les Français, Chine, Inde, Afrique ... et a ainsi créé la mondialisation ! 

Ces salariés de la mondialisation lui servent aujourd'hui à nous faire chanter et accepter des salaires de misère. 

Dans un premier temps, on nous vole la seconde partie de nos salaires, les aides sociales, les services publics (ce qu'ils appellent les "charges" sociales),
dans un deuxième temps ils aligneront nos salaires sur ceux de la Pologne, la Roumanie, la Bulgarie pourquoi pas ? (SMIC à 263€), avant d'en arriver au contrat à 1€/h comme en Allemagne ... 

 

MEDIALPHA n'aime pas cette photo d'humour. Il préfère Adama Traoré mort, Rémi Fraisse pareil, les dizaines de milliers de juifs et résistants assassinés, les centaines d'Algérie assassinés à Paris en 1961, et j'en passe tellement. Chacun ses goûts. Encore de quoi le faire "gerber":

haine-anti-flic-2

Quand la Frâââânnnnnce communie derrière son président pour célébrer le héros de la république il faut se taire! Et à voir les réactions dans les commentaires on peut facilement dire qu'il y a eu une maladresse dans la publication, la portée du message en est diminuée. Mais le problème vient des lecteurs ou des journalistes?

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

LE VERTIGE DE L'UNIFORME !

Ca me rappelle l'affaire de ce médecin qui violait ses clientes et qui avait tué sa belle-fille ... systématiquement protégé par le conseil de l'ordre ... 

 

 

  • Nouveau
  • 28/03/2018 00:57
  • Par

https://www.gendxxi.org/agora/topic/arinthod-deux-gendarmes-juges-pour-avoir-redige-un-faux-proces-verbal/

  • Le 27/03/2018 à 19:35

Deux anciens gendarmes de la brigade d’Arinthod ont été jugés en correctionnelle pour avoir dressé un faux procès-verbal, modifiant l’alcoolémie d’un automobiliste qui avait trop bu.

Le procès a eu lieu ce mardi 27 mars au palais de justice de Lons-le-Saunier. Les faits remontent à juillet 2016. Après un contrôle nocturne à Chisseria, les gendarmes ont abaissé l’alcoolémie du conducteur de 0,42 mg/l à 0,39 mg/l, faisant passer l’infraction d’un délit à une contravention.

Officiellement, le faux en écriture publique, s’il est commis par une personne dépositaire de l’autorité publique, est passible de la cour d’assises et de 15 ans de prison….

http://www.leprogres.fr/faits-divers/2018/03/27/deux-gendarmes-juges-pour-avoir-redige-un-faux-proces-verbal

Moi, on m'avait parlé de faux procès verbaux dressés par les flics dans le cadre de la politique du chiffre imposée par Sarkozy. 

Ils dressaient des procès verbaux pour des plaintes dont ils savaient qu'ils ne résoudraient pas l'affaire, les imprimaient mais ne les enregistraient pas - Idem pour telle ou telle plainte qui aurait gêné tel ou tel notable ou homme politique. 

Vous pouviez utiliser le PV imprimé pour l'assurance par exemple mais la plainte n'allait pas grossir le nombre des affaires non résolues. 

Un quidam de ma ville avait porté plainte contre un café qui avait construit une terrasse sur le trottoir sans autorisation. Lorsqu'il a voulu savoir où en était l'affaire - (un teigneux) - pas de plainte enregistrée !!! Le cafetier faisait partie du conseil municipal ... 

 

Sujet intéressant mais comme le dit un abonné, peut-être aurait-on pu attendre que le corps du gendarme égorgé par Radouane Lakdim refroidisse. J'ai le sentiment que Médiapart veut nous faire oublier ce qui s'est passé à Carcassonne parce que ça ne cadre pas avec l'image de l’islam qu'il veut promouvoir, modèle de paix, amour et tolérance. D'ailleurs, cette affaire a disparu de la "une". Puis on peut faire remarquer que la violence faite aux femmes c'est dans toutes les classes sociales et professions, journalistes compris. Qui sait si parmi les rédacteurs de Médiapart il ne se trouve pas un mec qui s'acharne sur sa compagne?

je pense aussi qu'on aurait pu attendre.

Mais expliquer cela par le fait que ' cela ne cadre pas avec l'image de l'islam qu'il veut promouvoir", c'est aller dans le sens des Wauquiez, le Pen et Cie pour qui Médiapart ( qui ne met pas dans le même sac la majorité des musulmans et les extrémistes) serait forcément suspect.....

Encore un qui nous prend pour des imbéciles. cry

L'article de Médiapart est une sorte de  contre-feu à la campagne de propagande - un peu obscène - du gouvernement à propos du "héros national". 

Même si ce type tapait sa femme, ça n'empêche qu'il a fait preuve d'abnégation en allant sauver une otage dans des conditions hyper dangereuses. 

 

 

On peut également noter l'absence de la moindre allusion à l'assassinat de la femme âgée juive, à coups de couteau, par son voisin musulman et un complice. Ça non plus ça ne cadre pas avec l'islam religion de paix. On peut penser que si un "chibani" avait été assassiné par un identitaire Médiapart en aurait fait sa une. Les Juifs? Circulez, y'a rien à voir! Affligeant. 

Notez tout de même qu'un billet sur l'assassinat de la vieille dame a été mis en Une, et qu'il y a très régulièrement des articles sur la situation des Juifs.

Ce qui est dingue dans cette affaire, c'est qu'il semble qu'elle connaissait son assassin depuis longtemps - depuis qu'il était enfant !!! 

Qu'est-ce qui a pu se passer dans la tête de ce jeune pour en arriver à assassiner une femme qu'il appréciait ? 

 

 

Tout est bon pour discréditer Mediapart ... 

 

Il est vrai que chez les bobos, on ne bat pas sa femme, n'est-ce pas M. Cantat?

C'est petit, très petit...

95% de plaintes classées sans suite

100% pour les femmes de flics.

Faut avouer que la différence n'est pas énorme ... frown

 

Vous oubliez la plainte de la ministre Aurélie Philipetti pour les coups donnés par son compagnon ... (pas Montebourg) 

Le frappeur est de tous les milieux. Tout le monde sait ça. Je ne suis pas sûre que ça soit mieux ... Ca prouve que même un homme éduqué est capable de frapper sa compagne, ou ses enfants ... C'est très ennuyeux. 

 

frown effectivement

Trop fort Mediapart. Le journalisme par excellence. Merci les amis.

Abonnée de Mediapart depuis 9 ans, je suis très heureuse d'avoir une info de qualité et indépendante.  Votre souci acharné de la vérité, quand il ne provoque pas la foudre de nos ex-dirigeants, vous honore et nous renforce dans notre espoir de faire émerger la lumière.  Cet article sur la double peine des femmes de militaires ou de policiers est aussi excellent! Il mériterait toutefois, que vous ayez la même exigence d'exactitude sur les assertions de certains témoignages,  notamment concernant la tutelle des assistants sociaux!! En effet, ces derniers ne sont pas soumis à la même hiérarchie,   ce sont des personnels civils et non militaires au sein du Ministère des Armées et au sein de la police , les AS ont une hiérarchie tout à fait indépendante de celle des policiers. Fort heureusement! Cela leur permet d'agir en toute indépendance sans avoir à subir de pressions de la part des autorités qu'elles soient militaires ou police. Le problème,  c'est que ces professionnels ne communiquent pas suffisamment , leur travail de fourmi reste trop souvent dans l'ombre au risque de n'etre pas suffisamment bien compris et repéré dans leur deontologie . Trop modestes ou trop respectueux du secret professionnel, les AS subissent aussi la double peine d'une invisibilité et d'une  incompréhension de leur démarche,   Et pourtant, je peux vous garantir que nous agissons que ce soit par le biais d'accompagnements individuels ou d'actions collectives, sur ces questions très préoccupantes.

  Et si vous faisiez un article sur ces travailleurs et surtout travailleuses de l'ombre?

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Je pense que cet article permet aux lecteurs de retrouver leur bon sens au cas où ils l'auraient perdu avec la célébration quasi obscène du "héros national" par ce gouvernement amateur de "dictature". 

L'héroïsme de ce gendarme n'est pas mis en doute c'est l'usage qu'en fait ce gouvernement pour sa propagande qui l'est. 

 

Bonjour,

Il y a même des aviateurs qui frappent leur femme et leurs enfants.

Quand vous prenez l'avion et que l'on vous dit : "Ah, vous êtes le fils ou la fille de untel ! votre père est adorable", vous êtes interdit de raconter la vérité de ce que vous vivez au domicile avec un homme irascible et violent. Il y a des tyrans domestiques qui cachent bien leur jeu.

Ce genre d'environnement, ça peut rendre leurs enfants fous, au sens psychiatrique du terme. Les dégâts collatéraux sont donc importants mais peu étudiés.

Les mères qui restent avec un homme violent doivent savoir qu'elles prennent le risque de gâcher la vie de leurs enfants, et il est nécessaire de les aider fortement à sortir de cet enfer de la violence conjugale qui émane souvent de personnalités problématiques, voire perverses.

A ce sujet, le livre d'Alice MILLER* intitulé "C'est pour ton bien", est très instructif . "Ce livre dénonce les méfaits de l’éducation traditionnelle – qui a pour but de briser la volonté de l’enfant pour en faire un être docile et obéissant – et montre comment, fatalement, les enfants battus battront à leur tour, les menacés menaceront, les humiliés humilieront ; comment, surtout, à l’origine de la pure violence, celle que l’on inflige à soi-même ou celle que l’on fait subir à autrui, on trouve toujours le meurtre de l’âme enfantine. Cette ” pédagogie noire “, selon l’expression de l’auteur, est illustrée par des textes du 18e et 19e siècle, stupéfiants ou tragiques, reflétant les méthodes selon lesquelles ont été élevés nos parents et nos grands-parents, et par trois portraits d’enfances massacrées : celle de Christiane F., droguée, prostituée, d’un jeune infanticide allemand – et d’Adolf Hitler, que l’on découvrira ici sous un jour tout à fait inattendu".

Alice MILLER, (décédée en 2010), était doctoresse suisse en philosophie, psychologie, psychanalyste et chercheuse sur l'enfance.( voir sa bio sur http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2010/04/30/alice-miller_1345206_3382.html).

Ce livre peut être téléchargé gratuitement sur :

https://www.pdf-archive.com/timer.php?id=735333#

 

Personne ne se remet de son enfance. 

 

  • Nouveau
  • 28/03/2018 09:14
  • Par

article interessant, je me posait la question, en général les femmes dans ce genre de situation ne peuvent qu'esperer que leur départ fera cesser les violences. A voir les chiffres evidemment on peut se poser la question.

Rapelons a ceux qui considère que cet article est une insulte a la mémoire d'un gendarme qui a vraiment agit en héro que c'est eux qui l'insultent en mentionant son nom en rapport avec les criminels décrits ici.

pour leur gouverne ajoutant que la violence conjugale tue nettement plus que le terrorisme en général et qu'une reponse pénale plus diligente pourrait faire baisser ces chiffres. Apres tout que deviennent les enfants qii voient leur mère maltraitée de cette façon, qu'apprennent ils de la vie?

J'ai vu ma mère maltraitée par son compagnon. 

Je me suis jurée que JAMAIS un homme ne pourrait se permettre quoi que ce soit de ce genre sans qu'il lui en cuise. 

Mon mari est un homme charmant et bien élevé. 

 

  • Nouveau
  • 28/03/2018 09:30
  • Par

Les individus ont rarement deux comportements . En bref ils ont le même comportement chez eux qu' avec les individus qu'ils contrôlent . L' uniforme donne l'autorité à des individus qui n' ont pas forcément l' aptitude à l' voir . La formation qui leur est donnée est faite pour qu' il ne raisonnent pas : cela s' appelle le règlement ,et surtout il apprennent à ne pas supporter les raisonnements et la contestation  . Les règlements sont souvent bêtes lorsqu'ils sont appliqués sans raisonnements et ils sont soutenus par une justice destinée à vous asservir . Vous appliquez tout cela chez eux et à leur boulot , en bref à tous ceux qui ont un uniforme et vous aurez le resultat . Il est souvent oublié de parler de leurs enfants qui subissent le même traitement . 

Faux. 

Il y a plein de "Janus" 

Des hommes, des femmes hyper sympas, séducteurs, affables à l'extérieur et des tyrans domestiques à l'intérieur 

J'ai même eu le cas d'un supérieur hiérarchique vachard ... Un jour sa femme est venue à son boulot en hurlant à propos d'une histoire de clef ... et nous avons compris ! 

 

J'ai dit rarement !
J'ai dit rarement !
J'ai dit rarement !
J'ai dit rarement !
J'ai dit rarement !

Certes, certes..... mais quand même, ça sent le contre-pied facile vu la surface médiatique donnée à cet évènement. D'autant que vous mettez l'article dès le début du journal. Aujourd'hui précisément, gendarmes + violences conjugales : la ficelle est un peu grosse.

Après que les médias mainstream (entendre: appartenant à de grands groupes industriels et financés par l'état) nous aient lavé le cerveau depuis Vendredi à aujourd'hui, c'est amplement mérité.

Pour un gendarme/policier héro, combien de flics pourris, violents, constamment en abus de pouvoir?

Il y a plus de héros hors de la police qu'en son sein.

"Nous vous faisons simplement confiance" !!! Mais, ceux qui font ce bébête et odieux amalgame, pas de quartier! Désabonnez les de "force"!!! Bon, c'est un tantinet utopique malheureusement, "ils "reviendront en "force" alors...

Moi, je trouve que cette information contre-balançant la propagande éhontée du gouvernement est même salutaire ! 

Ce monsieur a sauvé la vie d'une jeune femme et y a laissé sa propre vie. 

Le gouvernement en fait un héros national afin de servir sa politique autoritaire ... 

Vous réveillez ceux qui se sont laissé enfumer. 

 

Et le gendarme "héros national" ? 

Vous ne trouvez pas que la ficelle est un peu grosse ? 

Ce gendarme a fait son métier et  il s'est précipité pour sauver une jeune femme - comme le font beaucoup de gens qui se précipitent pour sauver des gens en danger et dont le gouvernement ne se sert pas pour servir sa politique ... 

 

C'était vraiiiimennnnt pas la peine de répondre aux charlots qui évoquaient cette non-question, imho.

"certains d'entre vous" suffit. 

En français, le genre neutre est identique au genre masculin 

Il faut juste éviter la tournure "le masculin l'emporte sur le féminin" qui effectivement est sujet à caution ... 

et la remplacer par "Féminin - Masculin ou neutre" 

 

A une semaine près ?  Madame, je ne vous lirai donc pas.  

loin de moi d'avoir eu une pensée pareille !

Bien sûr, juste une coincidence :-)

Au fait, à quand un dossier sur ces travailleurs des chantiers de la coupe du monde 2022 au Qatar, à qui on confisque les passeports, mal payés lorsqu'ils le sont, qui meurent par dizaines d'accidents du travail, sans protection sociale, et que le Qatar traite globalement comme des animaux pour un projet autant grotesque que pharaonique, pour une coupe du monde fruit de la corruption ?

Ah, mais le Qatar, ce sont les amis de madame Hidalgo, elle a sa place en loge à côté du fils de l'émir, on la voit les mercredis soir de ligue des champions sur les photos du Parisien (Enfin, jusqu'au 8eme de finale, le PSG va rarement plus loin, malgré le fric dilapidé par les bédouins, il y a au moins une justice sportive) et madame Hidalgo c'est une amie de Mediapart. Crevez en paix, les pauvres et ls opprimés venus des Philippines, du Pakistan, nos indignations sont à géométrie variable, elles s'arrêtent là où commence nos connivences.

 

 

''Nous vous faisons simplement confiance pour faire la part des choses entre le geste admirable d'un gendarme qui donne sa vie pour sauver une personne prise en otage et la description des difficultés spécifiques que peuvent rencontrer certaines femmes de gendarmes et de policiers, victimes de violences conjugales''

C'est particulièrement gonflé de demander de mettre en balance un ''geste admirable d'un gendarme'' et les milliers de femmes de gendarme qui sont sous emprise de leur époux et parfois même des supérieurs de l'époux qui se payent le droit de violer l'épouse avec le mutisme, parfois le consentement de l'époux .qui craint pour son avancement et sa carrière !!!!

On croirait un épisode de " plus belle la vie " !

J'entends bien et c'est toujours l'explication que donne un journaliste. Mais la programmation d'un article, comme celui-là, pouvait attendre peut-être quelques jours. Il n'y a pas d'urgence en la matière.

Connaissant par ailleurs le milieu, j'y ai vécu les premiers 20 ans de ma vie, je peux vous dire que le problème ne date pas d'hier. Et j'ai encore des souvenirs très précis sur l'intervention lourde de la hiérarchie dans ces problèmes, avec des sanctions qui n'étaient pas légères. Quand un Gendarme vous parle de son métier, il emploie souvent le mot "famille"...Et c'est souvent vrai. Je ne connais pas d'autres milieux professionnels où vie professionnelle et vie privée soient aussi mêlées. Mais ce n'est pas en enquêtant quelques jours que l'on peut comprendre le problème...Et je ne mets pas en cause votre professionnalisme !

MD

 

  • Nouveau
  • 28/03/2018 10:24
  • Par

" les individus ont rarement deux comportements"

Quelle contre-vérité!

J'ai rencontré plusieurs fois des hommes qui, à l'extérieur était des individus sympas , amusants , chaleureux même et qui , une fois la porte fermée , se révélaient êtres de parfaits tyrans , n'admettant pas d'être contredits et pouvant aller jusqu'à la violence physique pour imposer leur volonté....

On a tous un soi public et un soi privé. Pour certaines personnes, leur soi public ne correspond pas du tout au soi privé.

Certaines femmes le font très bien aussi. 

 

Sans doute , les mégères, cela existe. Mais il y a un élément qui joue beaucoup plus dans la violence des hommes c'est l'alcool, il y a des hommes qui ,d'une manière générale , peuvent être sympas mais l'alcool semble les transformer en brutes.

mais "l'alcool, ça devrait être obligatoire ! " (Coluche) 

L'alcool est d'un bon rapport pour les actionnaires des multinationales alcooliques ... 

et la prohibition, c'est encore pire ! (voir le problème de la drogue qui semble rapporter tellement qu'ils veulent en faire entrer le trafic dans le calcul du PIB ! ) 

Ah la la ! 

 

 

La violence n'a pas de métier, la haine germée en l'homme à travers les femmes, la haine de la vie comme une menace permanente .. La violence faite aux femmes n'a pas de métier ni même de raison d'être quand elle s'amalgame aux fonctions qui portent les sentiments à des toutes puissances installées et souvent établies, à des droits qu'on n'a pas simplement parce qu'ils sont fauchés comme on fauche l'herbe sous les pieds pour les convenances et dans l’ordre.. les gens d'armes on le sait, ne savent pas toujours maîtriser leur force, leurs impulsions, leurs folies, à certains le permis de maltraitance, le permis de tuer même dans l'agonie fait partie de leur panoplie sans qu'existe pour la cible quelqu'elle soit une issue de sauvegarde digne, humainement digne. 

 

Non décidément, elles n’ont pas les moyens de se défendre à arme égale. Non décidément rien ne se passe pour combler ce manque, ce vide de protection légitime, pour remédier à cette injustice, un peu comme si on ne voulait jamais que ces femmes puissent vivre librement sans menace, comme si on ne connaissait pas les excès de pouvoir que certains s’emparent renforcés par l’idée simple largement enracinée qu’ils ont tous les pouvoirs parce qu’ils savent comment, qu’ils y tiennent pour eux mêmes pour se croire invincible même incivile.

 

Alors qu’on révise pour les médecins de leur interdire tout rapport avec leurs patientes à caractère sexuel sans consentement, à cause de cette hiérarchie qui donne priorité sans se remettre en cause comme une carte blanche adoubée dans ce sens et qui agit en violence on le sait, alors qu’on dénonce partout l’injustice faite aux femmes, qu’il en meurt deux ou trois par semaine que couvre l’actualité pour étouffer l’effroi, dans les couloirs de l’ordre les mêmes fléaux se produisent, avec l’assentiment non dissimulé d’une hiérarchie bien aveugle et adroite à détourner les charges pour annuler les plaintes. Hermétique à toute forme d’équité, de bon sens.

 

Pourtant une autorité indépendante viendrait à bout des tabous encore aujourd’hui en place, qui s’en soucie? A force d’impossible rien ne va plus, tout se contredit, c’est le désordre plutôt que l’ordre, les apparences trompent et mentent impunément, et les victimes isolées s’en vont toutes affaiblies et meurtries livrées constamment aux dénis avec le sentiment que n’existe pas la justice que celle des hommes qu’elles ne sont pas.

 

Ce n’est pas compliqué si on désire véritablement que cesse de s’accroître les brutalités et les violences faites aux femmes. Qui s’en soucie? Les moyens qui leur manquent sont structurels, nos structures manquent d’équilibre…. ça penche beaucoup trop…

 

On ne peut donc pas dire que nous sommes bien servis tant que sévit ces genres de dégradations qui méprisent les limites du respect….sans ressentir la honte que cela génère avec application dans les faits dirigés. Il n’y a pas de raison, il n’y a pas de logique, ni même de bon sens. C’est terrifiant!

 

On comprend alors pourquoi ça ne peut pas continuer comme ça…les risques reposent beaucoup trop sur les femmes sans déranger les hommes qui s'y trouvent très à l'aise, je trouve que certains hommes sont vraiment dérangés dans leurs excès. Ils n’ont pas tous les droits mais qui leur rappelle, qui leur enseigne de prendre ce choix qui montre que le mensonge s’en sort forcément mieux dans leur cas? Comment imaginer alors la suite? se construit-elle normalement? en trompant tout son monde?

Il y a de quoi vraiment s'interroger...c'est absurde, c'est insensé.. Au jeu des prétentions, l'homme se surpasse sans indigner les autres.

Je ne suis absolument pas étonné que certains membres des forces dites 'de l'ordre' agissent ainsi, vu qu'on leur organise l'impunité en permanence.

Violences policières lors des manifestations exonérées par des procès-verbaux et compte-rendu falsifiés, violences conjuguales, pénétration anale avec un tonfa lors d'un contrôle d'identité routinier, tout est possible quand l'état entretient l'impunité de la police.

La France n'est plus (n'a jamais été) une démocratie. C'est un état policier où la séparation des pouvoirs n'existe plus, la police contrôlant l'institution Judiciaire, le gouvernement légiferant à la place de l'AN grâce aux ordonnances.... De fait, l'exécutif assure les fonctions du Judiciaire et du Législatif

Je trouve que ce n'est pas une mauvaise idée de ramener le bon peuple à une plus saine considération de ce que sont vraiment les CRS ...

en ces temps d'apologie politicarde de la police et d'obligation d'admirer le "héros national". 

La police est devenue une force de maintien de l'ordre du peuple, au service d'un gouvernement qui a installé l'état d'urgence dans tout le pays et qui gouverne à grands coups de 49-3, d'ordonnances, de congrès etc ... 

On est sur une mauvaise pente, les amis ... 

Le métier de policier (comme le métier de militaire) est un métier à risques. La mort fait partie des choses qui peuvent arriver. C'est moins normal quand il s'agit de la mort d'une inspectrice du travail ... (sans aucun hommage aux Invalides). Je serais tentée de dire que si ils ne voulaient pas prendre de risque fallait faire assistante sociale. 

Ce monsieur est mort en allant sauver une jeune femme comme tous les gens qui meurent en se précipitant pour aller sauver une personne en danger et qui n'ont pas droit à des célébrations nationales ... Les sauveteurs en mer, les sauveteurs en montagne, pompiers et autres sauveteurs amateurs ...  

Ne vous y trompez pas. Ce monsieur est admirable. Ce gouvernement qui en profite pour faire monter la mayonnaise de l'insécurité ne l'est pas. 

 

"Ce gouvernement qui en profite pour faire monter la mayonnaise de l'insécurité ne l'est pas"

bien d'accord.

non seulement la mayonnaise de l'insécurité mais de plus justifier toutes les autres turpitudes, y compris les pires comme de refouler à la frontière des femmes enceintes qui en meurent et des enfants.

certains commentaires font de "l'esprit de corps" pour assimiler Beltrame à toutes les forces de l'ordre et le gouvernement, le cancer du collomb y compris, communique sur cet amalgame puant.

Merde aux salauds, d'où qu'ils viennent et tout le temps !

"Ce monsieur est admirable"

On ne dirait pas, car vous avez beaucoup de mal à distinguer l'homme du policier: vous dites par exemple que le métier de militaire est un métier à risques donc ( c'est la conclusion que j'en tire) sa mort ne serait qu'un évènement normal somme toute; ce que vous oubliez c'est qu'il n'était pas obligé de choisir la mort , cela a été sa décision de se substituer à la femme otage. Et cela peu de personnes sans doute l'auraient fait. 

Certes cela devient agaçant de ne pouvoir écouter la radio ou la télé sans que l'on tombe sur l'hommage national, mais cela c'est le fait des medias qui lorsqu'un événement est à la une en rajoute toujours( c'est Halliday un jour, en attendant qu'une autre nouvelle le mette à l'écart.....)

Mais j'ai l'impression dans certains commentaires que l'idéologie anti-flics  fait voir le monde avec des lunettes déformantes. Chez  les flics , comme dans toutes les professions, il y a des gens intelligents et des imbéciles. Dans votre vision du monde, vous imaginez une société sans aucune police?  Et quand il vous arrive un pépin ( voiture volée, agression etc....) vous n'allez jamais voir les flics?

Moi, je trouve très bien l'idée de Médiapart d'avoir fait paraître cet article aujourd'hui, après le meurtre d'un pseudo gendarme porté aux nues et qui n'a fait en fait qu'accomplir son devoir. Des héros anonymes, il y en a tous les jours. Les pompiers sont des héros. Mais, je regrette, je suis "Charlie", mais je ne suis pas "gendarme" !

"le meurtre d'un pseudo gendarme porté aux nues et qui n'a fait en fait qu'accomplir son devoir."

 

Je n'ai aucun gout ni pour le drapeau ni pour les flonflons mais je trouve votre commentaire  assez minable…

 

 

Moi, je fais partie des gens qui étaient Charlie le 7 janvier ... mais qui ne l'étaient plus le 10 ! 

La manifestation populaire spontanée du 7 ... OK 

La manifestation politique à vagues relents islamophobes du 10 ... Non merci. 

Sarkozy ramant pour être au premier rang ... Beurk ! 

 

"porté au nues" , c'est ça l'élément gênant. Le courage de ce monsieur venant au secours d'une personne en danger n'est pas remis en cause. Par contre, le comportement du gouvernement lui ... 

 

 

Entièrement d'accord!

Je suis sidéré de constater qu'en 2018, après nombreux discours, nombreux combats féministes, on observe encore des cas de violences conjugales/viols qui restent pour l'immense majorité impunis par la justice.

Couplé au fait que dans notre pays des droits de l'homme (masculin bien sur), les policiers sont incondamnables, certaines ordures qui je préfère sortir de mon humanité tellement je les méprise et les hais du profond de mon âme, sont protégés par leur position, la loi et une certaine complaisance machiste (t'as vu comment tu es habillée? Tu l'as bien cherchée. Avoue tu as aimée...).

Ces gens ne sont pas des hommes, ce sont des minables, des déchets. C'est la fausse à purin qu'ils méritent, je leur vomie et défèque dessus. Que ceux concernés se reconnaissent, vous êtes les déchets de l'humanité.

J'espère que les hommes comme moi, horrifiés par ces "faits divers", allons nous manifester, apporter notre soutien à ces femmes victimes et allons intervenir dès que possible pour les soutenir. Nous ne voulons jamais être associés à ces ordures et ne rien faire c'est être complice. 

On a quand même fait des progrès : dans les années 70, c'était encore légal. 

L'Etat ne se donnait pas le droit d'intervenir dans le huis-clos des familles. 

Aujourd'hui, au moins, c'est mal vu et c'est sanctionné par la loi.

Par contre, je crois que la police continue à expulser la femme violentée et ses enfants du logement, laissant le mari brutal triomphant dans l'appartement ... 

Ce sont les femmes violentées qui doivent être accueillies dans des refuges ... souvent avec leurs enfants ... 

Je me souviens d'un juge qui condamnait les maris violents à aller coucher dans des refuges pour SDF pendant quelques mois ... Il y en avait à qui ça faisait prendre conscience de tout ce que leur comportement risquait de leur faire perdre ...

 

"Aujourd'hui, au moins, c'est mal vu et c'est sanctionné par la loi."

Pensez-vous,  que dire du détournement de la vérité des faits qui fait passer nombre de compagnes pour des folles dingues, des hystériques incurables coupables apriori et condamnées a postériori au silence à porter l' humiliation de la violence, où le corps n'est qu'irrationalité lorsqu'il ne souffre pas d'une fonction protégée quand il est si effacé comme on efface les preuves pour faire coïncider ses seuls raisons de certitude dans lesquelles certains s'enferment, aux conditions de défenses totalement affaiblies par les menaces, les conduites impunies de ce qu'elles avaient cru dévolues voire archaïques au troisième millénaire?

Nul n'est censé ignorer la loi, pour dire l'absence de sécurité juridique à laquelle sont confrontés les citoyens et dans notre sujet l'emprise du métier sur la diffusion détournée pour sa défense qui n'a pas de contrepoids pour s'opposer à lui légalement et également. Pour un citoyen, c'est déjà un exploit que connaître les lois et savoir en user pour faire valoir ses droits, pour une femme qui a raison de fuir la violence, les brutalités et les humiliations pour sa sauvegarde et parfois pour celle de ses enfants, appartenir par son mariage ou son union au corps de son conjoint par extension comme si c'était une propriété privée dénuée de droits autres que celui des droits de l'homme, expose le traitement judiciaire à subir quelques modifications pour sur protéger des hommes de l'ordre, ça fait désordre. Un peu comme pourrait dire pour défendre le curé pédophile certaines personnes qui ne verraient en lui que l'homme dans lequel ils se reconnaissent, mais débarrassé de sa fonction qu'il a promit de servir en soustrayant de sa nature l'attrait de la chaire et ses plaisirs libidineux envers les plus vulnérables souvent d'où les multiples scandales qui ne sont que l'émergence du silence l'apparition de la réalité, qu'on cherchera à modifier pour ne pas céder un pouce sur son orgueil.  Là se produit aussi l'évidence de la nature violente qui se planque derrière la fonction qui justifierait les si mauvais traitements et qui tient bien mieux sa proie sous ses menaces et autres intimidations en la neutralisant par minimisation systématique. L'immobilisme ambiant conciliant avec son corps rend la fonction très trouble, l'a discrédite aussi, révèle le dessous des illusions qu'on pourrait avoir sur l'agent de protection qui se révèle sans loi un monstre déshumanisé qui se fourvoie à ce qui fait sa fonction : la défense (et non l'attaque) avant tout des citoyens dans l'ordre du commandement de l'Etat, l'Etat c'est nous dit-on pour faire raccourci, et bien si c'était nous, nous ne laisserions pas quelques unes en cette situation injuste, nous agirions pour rappeler sempiternellement qu'il ne faut pas s'en prendre à ceux qui dépendent de nous et des images fabriquées qui nous illusionnent beaucoup sur les normes qui donnent des exigences à nos goûts esthétiques drastiques qui ne tolèrent plus grand chose après.

La justice indépendante et soumise à une économie de plus en plus réduite (en mémoire l'encre d'un fax qui ne trouvait jamais à être renouveler pour instruire convenablement le droit), peine donc à rétablir le juste équilibre, débordée par des affaires, elle semble ne plus savoir où donner de la tête, elle a beau se couvrir d'hermine on l'a sent nue et démunie souvent à des chronologies bien plus complexes qu'elles semblent parfois au bout si peu au courant, tout juste éclairée par une simple bougie à courte mèche, alors par facilité on taira donc les bleues, les blessures, les injures, les menaces, les humiliations, les intimidations, et les écarts de droits trop nombreux en ce bas monde, car c'est souvent ainsi qu'on force à produire une forme de culture qui dit encore que la raison du plus fort est la meilleure à laquelle on rajoute parfois des primes et autres raisons qui n'en sont pas, et qu'aux plus faibles maintenus comme tel pour marquer la différence, ils n'ont qu'à obéir à cette loi qui désorganise l'idée qu'on serait civilisé, intelligent et doué de sentiments humains fraternels, égalitaires pour le respect des libertés équitablement partagées.

Quel est donc l'émotion qui dominent les hommes quand ils frappent sans humanité des êtres vivants si ce n'est qu'ils désirent mater à l'envie par extension des ordres qu'ils intègrent naturellement, quel est donc le point de non retour qui les fait tant dévié du bon sens où ils semblent ne réfléchir que les éclats qu'ils reçoivent en guise de miroir jusqu'à l'irréparable parfois hélas? Quel est donc la morale qui domine sur ceux qu'on arme sans apporter la vigilance et le contrôle suffisant, l'assurance d'un juste bon déroulement, d'un ordre de priorité encore sous domination?

Est-ce que la cruauté fait partie des qualités humaines qu'on n'en sait plus comment la maitriser en soi mais qu'on choisit si facilement à l'appliquer à d'autres que soi ? Qu'il faille l'avoir tellement développée qu'on en voit plus comment s'en défaire? Et se laisser à lui donner à travers la violence son expression la plus mauvaise? Ce n'est pas banale, c'est effrayant chaque fois, voire repoussant en certains cas et je ne parle pas des défigurations sur le corps qui s'inscrivent de sorte qu'on ne puisse pas parler d'amitié.

 

D'où l'intérêt d'un corps indépendant qui ne transigerait pas aussi facilement pour arranger la pratique de ceux qui se compromettent à des violences indignes et condamnables jusqu'à leur sanctuaire qui n'est pas si privé puisque c'est aussi dépendant du métier, on voit combien cela détruit plutôt que ne construit.

Qu'en pense donc tous ceux qui savent se contrôler, s'autodiscipliner à ne pas tomber dans la violence si facile à exprimer?

N'existe donc pas des exutoires autres que le corps des femmes pour exprimer toute la violence en soi?

 

je m'étonne que la nouvelle direction de la rédaction de Médiapart n'ait tout simplement pas reporté la publication de cet article ( un peu ) pour 2 raisons :

respecter l'émotion des gendarmes et la fierté qu'ils tirent de cet acte remarquable

et puis tenir compte de l'émotion générale pour une bonne réception de cet article afin d'éviter les amalgames et polémiques stériles qui jettent un doute sur Médiapart: rédaction qui vit en vase clos , dans l'entre soi et tombe dans la facilité " nous, on a peur de rien  "

à mon avis cet épisode vaut une réflexion sur la réalité de l'actualité et son impact sur le journalisme : oui on peut choisir et maitriser son planning de publication d'autant plus que mediapart ne subit pas la tyrannie de l'actu du jour

bref j'aimerai bien connaitre l'état d'esprit de la rédaction et ses choix éditoriaux

merci

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale

Sophie Boutboul est une journaliste indépendante. C’est sa première collaboration à Mediapart.
Vous souhaitez témoigner de situations similaires: contactez par mail Sophie Boutboul, sophieboutboul@protonmail.com

Les prénoms de femmes ont été changés à leur demande et certaines situations et lieux laissés flous volontairement, par crainte de représailles.