Mai-68, un héritage toujours controversé en politique

Par
Cinquante ans après, les protagonistes de Mai-68 ont disparu du paysage politique et pourtant le souvenir de ce printemps sans pareil demeure un sujet de litige entre la gauche et la droite, entre nostalgiques de la contestation et partisans d'un retour à l'état antérieur.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Cinquante ans après, les protagonistes de Mai-68 ont disparu du paysage politique et pourtant le souvenir de ce printemps sans pareil demeure un sujet de litige entre la gauche et la droite, entre nostalgiques de la contestation et partisans d'un retour à l'état antérieur.