ArcelorMittal: dans les sables de Dubaï

Par

Le groupe a transféré son centre financier dans la zone franche de Dubaï, où il n’est exigé aucun impôt. C’est à partir de ce centre qu’est organisé le financement du groupe dans la plus totale opacité. Une note transmise aux syndicats de Florange, publiée par Mediapart, détaille le système.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une simple feuille de papier remise discrètement aux syndicalistes de Florange, au moment où ils recherchaient un éventuel repreneur pour le site. Une note succincte, réalisée sans doute par quelque cadre écœuré et parfaitement au fait de certaines pratiques d’ArcelorMittal. Reprenant les chiffres de la branche acier plat Europe, ce tableau pointe la dégradation substantielle des résultats de la branche au niveau du bénéfice courant et la disparition de tout impôt en France. De 112 millions d’euros en 2007, ce dernier est devenu négatif à partir de 2008. Nous avons demandé au groupe sidérurgique si ces chiffres étaient conformes à la réalité, il ne nous a pas été répondu.