Contre la France du ressentiment et des obsessions xénophobes

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« — Quand vous vous rasez le matin, qui voyez-vous dans le miroir, un Allemand ou un Américain ? Répondez à la question, Allemand ou Américain, choisissez le pays, choisissez votre camp.
— Mes parents sont nés en Allemagne. Moi, je suis né ici, en 1917, ce qui me donne un alibi pour la Grande Guerre… Et je ne crois pas à ces histoires d'ascendances. »