La France dit aider les Français condamnés à mort en Irak

Par
La France a rappelé lundi son opposition à la peine capitale au lendemain de l'annonce de la condamnation à mort de trois Français en Irak pour appartenance à l'Etat islamique, tout en réaffirmant son souhait de les voir jugés sur place.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - La France a rappelé lundi son opposition à la peine capitale au lendemain de l'annonce de la condamnation à mort de trois Français en Irak pour appartenance à l'Etat islamique, tout en réaffirmant son souhait de les voir jugés sur place.