Macron: pari perdu, cap maintenu

Par

Battu par le Rassemblement national de Marine Le Pen et Jordan Bardella, l’exécutif, qui avait fait de la première place de la liste « Renaissance » l’unique enjeu des européennes, assure avoir reçu « le message 5 sur 5 ». Pour y répondre, Emmanuel Macron a la solution : faire exactement ce qu’il avait prévu.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est raté. En arrivant en deuxième position derrière le Rassemblement national (RN), « Renaissance », la liste de la majorité présidentielle conduite par Nathalie Loiseau, n’a pas rempli l’objectif que s’était fixé Emmanuel Macron pour les européennes : être en tête du scrutin pour faire mentir tous ceux qui expliquent depuis des mois que l’exécutif n’est plus en position de force pour mener à terme ce qu’il appelle « la transformation du pays ».