Macron perd son pari mais maintient son cap en France et en Europe

Par
En arrivant en deuxième position aux européennes dimanche derrière le Rassemblement national (RN), Emmanuel Macron, qui s'était engagé à "mettre toute son énergie" pour que le parti de Marine Le Pen ne soit pas en tête de ce scrutin, perd son pari en France et mise sur la bataille d'après, à Strasbourg.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - En arrivant en deuxième position aux européennes dimanche derrière le Rassemblement national (RN), Emmanuel Macron, qui s'était engagé à "mettre toute son énergie" pour que le parti de Marine Le Pen ne soit pas en tête de ce scrutin, perd son pari en France et mise sur la bataille d'après, à Strasbourg.