Encore condamnés, les Balkany risquent toujours la prison

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les procès se suivent et se ressemblent pour les célèbres époux Balkany. Ce 27 mai, la cour d’appel de Paris les a de nouveau condamnés pour « blanchiment habituel de fraude fiscale » et « déclaration mensongère » à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), mais elle a également condamné Patrick Balkany pour « prise illégale d’intérêts » dans l’affaire des deux tours fantômes de Levallois, alors que l’ancien maire avait été relaxé du délit de « corruption passive » dans ce volet en première instance.