La France commence à se faire plus transparente sur le papier

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La France semble se soustraire à l’accablement : il ne s’agit pas de football, mais de vie démocratique. En avril dernier, le juriste et universitaire Ferdinand Mélin-Soucramanien remplaçait la femme politique et avocate Noëlle Lenoir comme déontologue de l’Assemblée nationale. Voilà un profil plus impartial, à même de davantage dissuader les petits arrangements représentatifs.