Patrimoine et intérêts : des chiffres parlants, d'autres moins

La publication par la HAT des déclarations de patrimoine et d'intérêts des ministres est riche d'enseignements. Au palmarès des fortunes, Fabius apparaît largement en tête, suivi de Le Guen et Vallini. Désir est bon dernier. En revanche, les déclarations d'intérêts restent assez lacunaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une première. Alors que les ministres publient une déclaration d’intérêts depuis 2011 (gouvernement Fillon) et une déclaration de patrimoine depuis 2013 (Ayrault), les formulaires mis en ligne ce vendredi 27 juin constituent une petite révolution. Cette fois, elles ont été passées au crible par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HAT), une autorité indépendante créée par le législateur au lendemain de l’affaire Cahuzac et dotée de réels pouvoirs, en particulier de collaboration avec l’administration fiscale.