Second tour des régionales : notre soirée spéciale

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Bien d'accord. Vu la violence que l'Etat peut exercer partout, violence sociale, violence dans la rue, le bulletin de vote est notre dernier rempart. Il n'y en a aucun autre, c'est la toute dernière ligne de résistance. Après...

Ce rempart électoral, institutionnel face aux droites est affaibli, avec des éboulements de partout et même certains qui sapent leurs modestes fondations (Huchon), raison de plus pour le reconstruire au plus vite, avec les moyens du bord et les forces en présence, même si l'on n'aime pas toujours leur tronche.

Pour reconstruire la gauche elle-même, on aura tout le temps voulu ensuite. Une fois toutes les droites (LREM, LR, RN) virées. On pèsera certainement plus sur une gauche, même molle, au pouvoir, que sur une droite encore au pouvoir, avec hiérarchie policière, médias totalement dédiés à son service.

Que proposez-vous messieurs pour convaincre en pratique les abstentionnistes une fois que votre « Union » sera effective?

Sur l’analyse, je suis d’accord, vous parlez d’une union de notre camp mais quel camp ? Il n’existe plus, je n’ai pas été voté à Marseille comme vous

 car pour qui ? Le PS, sans rire ! EELV, vu leur gestion et les personnes plus que sujettes à cotions comme ces candidats plus proches de T. ramadan et des frères musulmans qu’autres choses ! LFI hors sol ? Etc

C. Jacob se gargarise du succès des LR, mais ce n’est rien, une élection locale dans laquelle les candidats ont parlé de sécurité alors que ce n’est pas de leur ressort.

Macron sera réélu, les départementales et les régionales ne sont pas une future projection nationale et internationale en termes d’adhésion des citoyens.

"Notre Camp" se définit de lui-même. Bayou en fait partie, pas Jadot. Pulvar en fait partie, pas Delga.

Après, il y a la question de ce que l'on compte faire pour "les trois urgences" : sociale, environnementale, démocratique. Mais cela, ce ne peut être construit qu'au cours de discussions!

Mélenchon a posé sa candidature il y a déjà HUIT MOIS !!! et il a déclaré urbi et orbi qu'aucune discussion n'était ni possible, ni nécessaire.

Stratégie de merde ! Qui engendre l'abstention et la démobilisation de la jeunesse et des couches populaires.

Le travail qui n'a pas été fait, reste à faire. Il faut le faire. Il n'y a pas d'autre voie.

JLM est un détail. On ne récolte que ce que l’on sème depuis des décennies.

Que proposez-vous pour rassembler les classes populaires et les abstentionnistes derrière votre « union »? 

Bayou et Jadot ? Vous m’avez perdu ! Bayou ?? Pulvar qui demande aux blancs de se taire lors de certaines réunions ? Moi, elle m’aurait virée et pourtant je suis d’origine kabyle par mes 2 parents, mais pas «  assez marquée « .

La LREM a contribué de manière insidieuse à la victoire des 2 anciens groupes politiques Gauche et LR.

Nos jeunes ne veulent pas s’engager, ni même voter car ils ont compris que ce monde se faisait sans eux et dire qu’ils existent des populistes de gauche qui réclament le droit de vote dès 16 ans ! Cela laisse rêveur !

Bel et bon commentaire !

Et tu fais discuter qui ? Car si les gens et la jeunesse ne sont pas dans la discussion alors tu peux t'accrocher. 

Sondage exclusif. Ce qui préoccupe réellement les Français - L'Humanité

Personne n'en a tenu compte de ce sondage or il annonçait la pagaille. 

2) personne ne parle de la convergence dans l'abstention des cadres (!!!), ceux qui organisent au quotidien le boulot (69 % d'abstention) et qui ont été brutalisés par les mises en place des protocoles, avec les femmes et les jeunes... (12 - 34 ans) ainsi que les classes populaires. 

C'est donc sur cette convergence là qu'il faut travailler. 

Qu'est ce qui les réunis objectivement : le salaire, les retraites, le respect de la formation et de la qualif quant au salaire,  l'environnement. 

Donc soit on continue quand on est citoyen à assister à des discussions de guignols sur les thèmes du pouvoir,  et on s'abstiendra quand on est citoyen de base. Soit... on est à la table de discussion, on pousse les syndicats aussi à la bataille sur une plate forme qui comprend les quelques points plus haut et on installe une démocratie de fait en attendant les élections (on met le pays en débat et en action). 

C'est le seul moyen de débarquer ce pouvoir et ce régime c'est à dire, l'Etat qui va avec. 

Image

""""La constitution ne prévoit aucune espèce de quorum."""

Ca n'existe nulle part dans le monde, et pourtant ça devrait être un marqueur d'une démocratie effective.

Mmum, parleriez-vous comme LFI ??? "la seule manière de les arrêter.... France"

"La seule manière de les arrêter, c'est de gagner les élections"

Touchante rêverie. Jamais nulle part les élections n'ont mis à terre une domination de classe ni même imposé les principales conquêtes sociales.

Par contre, c'est en détournant les résistances et la menace d'un rapport de force en notre faveur que les politiciens poursuivent leur carrière pour le pouvoir et les mangeoires.

Pourtant, toute l'histoire humaine est faite de rapport de force qui peuvent changer la vie.

A ce propos, vient d'être posté ce jour:

Comment inviter la lutte de classe dans les presidentielles 2022 -Jacques Chastaing

 

z'et mesdames...

Perso, je serais pour ouvrir un site, un blog, dans lequel la parole serait donnée justement aux abstentionnistes, car on ne les entend pas. On ne sait pas forcément pourquoi ils zappent depuis un moment toutes les élections.

Ensuite, il serait judicieux que les maires, députés, conseillers régionaux, proposent des rencontres avec la population pour leur permettre de s'exprimer sur la question de l'abstention.

Cette énorme abstention inédite est le symptôme de quelque chose. Si rien n'est entrepris pour en comprendre les ressorts, ça pourrait mal tourner : le retour des GILETS JAUNES, ou la porte ouverte à une forme de "guerre civile".

Ou alors, c'est le signe que MACRON a fait une énorme erreur en affaiblissant considérablement les partis traditionnels qui avaient une raison d'être. D'avoir tenté de créer un parti hégémonique à son seul profit (pour sa magnificence, sa gloire ?) La République Emmanuel Macron En Marche (c'est du hasard cette collusion ?) a été une erreur politique très grave. Donc, voilà la réponse de la bergère au "prince" : une belle claque bien sentie.

Jean Pierre et vous déconnez vraiment à plein tube. 

Malheureusement, c'est exact. Mais l'impasse est totale. Observons le score de Bayou, à peine supérieur à la somme des trois parties. Mélenchon en tirera argument pour relancer sa machine paranoïaque. Et pendant ce temps-là, le discours de la reprise en main se renforce (les trois prétendant·e·s de LR disent la même chose) et les "structures de force" se font la main... Il n'y a certes pas de fascisation en profondeur, mais est-ce bien nécessaire ?

Non il a fait ce quil a fait la dernière fois si on veut provoquer un mouvement une dynamique électorale il faut commencer à travailler électorale au moins un aans avant. Là c'est uen farce vos écologiste vont organiser leur primaire pour avoir leur candidat en septembre et els les élection sont en avril c'est ridicule. Il faut aller sur el terrain et d'autant que vous ne pouvez compter sur un traitement équitable dans les média. Il s'est déclaré parce qu'on sait pertinemment que Jadot veut y aller lui il considère que les fameuse primaire et si on plus vous vous laissez entrainer dans le traquenard d'une primaire avec les socialistes on n'en sortira pas.

L'abstention c'est aps simplement els jeunes à moins que vous considérez qu'on est jeune de 18 à 49 ans. C'est extraordinaire quand même tout els commentateurs ont spéculé les jeunes parce que ce serait l'électorat de marine Le Pen sauf que voial en réalité c'est relativement homogène ceux qui se sont le moins abstenus ce sont les personnes âgée de plus de 70 ans ...

il est clair que l'électorat populaire est démobilisé mais il n'y a pas que lui.

Utilisez un correcteur d'orthographe (au minimum), votre dyslexie, rend votre propos totalement illisible !

Stoppez la traduction anglaise qui est totalement déconnectée des propos des participants !

Aucun de ces "élus" n'est légitime.

Moralement, peut-être. Dans "légitime", il y a "legis", la loi, la constitution. Ils sont donc légalement légitimes. Le reste, c'est du blabla. Je suis contre le blabla.

La révolution par les urnes alors que vous pensez que les « élus » ne sont pas légitimes? 
N’est-ce pas légèrement contradictoire?

50% de 30% du corps électoral, ça donne... Cette légalité-là est sauve mais les bertrand ou wauquiez ne sont élus que par 15% des électeurs... JLM a beau jeu, à l'instant, de pointer le péril démocratique qui pointe mais ni ses imprécations ni, plus grave, ses arguments et ses propositions ne gagnent "le coeur des Français".

Comme simultanément tous les médias mainstream vont rappeler ad nauseam les jours à venir que MLP a la même "justification" de l'échec du fhaine, et que les mentalités populaires penchent sécuritaire, ben c'est mal barré pour la VIème République démocratique, écologique et populaire.

Bonne soirée à tou-te-s :/

Il faut être fou pour s'imaginer que la "révolution" arrivera par les urnes. Encore plus de s'imaginer "révolutionnaire": j'ose espérer que notre ami Boudine n'a pas cette vanité. Le communisme adviendra quand tout le monde aura compris, de lui-même, sans y être contraint, que le Bien commun est la seule issue. Il y a malheureusement peu de chances que ça advienne. Ce sera probablement le carnage sauf miracle. Sur le temps qui reste il est toujours possible de faire l'hypothèse qu'il est possible de se faire une idée pertinente du réel. Ou pas. Le Cosmos s'en fout...

Il reste encore une voie, étroite: que ceux qui ont compris s'organisent dignement entre eux, sans espoir sur les capacités de changement du beauf. Cela montrera au moins que c'était possible. Pour la Beauté du geste. Comment ? En attendant...

Mais je veux dire à CHdG qu'en l'état de la C°58, JPB a parfaitement raison d'assimiler légitimité et légalité et que dorénavant Charles-Hubert, les sous-entendus devraient être évités si l'on souhaite être compris de la majorité des lecteurs : très clairement, comprendre ce que vous voulez dire par votre formule "Aucun de ces élus n'est légitime" implique un degré de complicité intellectuelle, disons une certaine "finesse d'esprit partagée" qui, justement, n'est pas forcément partagée par tous ; au contraire, le bon sens légaliste fait dire que puisque élus, ils sont "légitimes".

Comme nous le savons tous ici, c'est exactement là-dessus que tient la chose depuis 4 ans.

 

N'abandonnez pas la bataille des mots : ce sont les outils qui nous servent à penser et communiquer.

Les gens qui ont été élus aujourd'hui ne sont pas légitimes car ils ont été élus par une toute petite partie des citoyen.ne.s.

En conséquence, ces gens-là ne représentent pas beaucoup plus qu'eux-mêmes.

C'est non seulement un problème, mais également un risque de déflagration sociale. Ca donne tous les droits aux abstentionnistes qui ont refusé massivement l'offre politique.

Et alors, d'avoir écarté délibérément LFI dans nombre de rassemblements de la Gauche aux élections pourrait également expliquer ce désintérêt pour ces deux jours de vote (20 et 27).

Mais également, de voir autant d'élus ou ex-élus avoir maille à partir avec la justice pour de la corruption plus à droite qu'à gauche, donne une sale image de ce qu'est la politique. Les abstentionnistes n'ont pas voulu cautionner ce système. En ANGLETERRE on démissionne pour moins que ça, genre relation extra-conjugale pour non respect de protection par rapport au COVID, mais ici chez nous, on s'en fout de tout et surtout des électeurs. Voyez, ils sont contents surtout ceux de droite : PECRESSE et son moi moi moi je, MUSELIER qui reconnaît quand même à qui il doit sa réussite, un Xavier BERTRAND qui a refusé d'ouvrir sa liste aux autres. Et 50 % de 30 % (c'est archi faiblard) qui ont voté pour eux, ces futurs candidats à la présidentielle, il y a comme un parfum d'abus de la naïveté de ces électeurs.

Dans ma région, l'Occitanie, dont les éditorialistes patentés annoncent sans rire, la victoire de Carole Delga PS avec un score de 57 %...

Sur 4 220 834 électeurs inscrits : Carole DELGA (L'Occitanie en Commun - Union à gauche avec des écologistes dont José Bové... laughing), elle récolte EN RÉALITÉ, 882 115 votes, soit 20.90 % des inscrits !

Quelle leçon de démocratie !

La maire de ma ville Millau, Emanuelle Gazel aussi mal élue aux municipales, cumule joyeusement (sans aucune honte) son poste, avec la vice-présidence de la région, au côté de sa copine Delga !

Et la PQR exulte... laughing

Quelle leçon de démocratie !

Là, elle part à Toulouse avec son p'tit vélo écolo : plus 500km aller et retour cumulés !

Le ridicule ne tue pas...

https://images.midilibre.fr/api/v1/images/view/5efad565d286c27f142fb706/small/image.jpg?v=3

Et les autres... (toujours Occitanie)

Jean-Paul GARRAUD, Rassemblement National, (24 % officiel...) 366 467 votes !

Aurélien PRADIÉ, Union à droite, (18.22 % officiel...) 278 258 votes !

Votants  1 596 943      soit 37.83% des inscrits    

 Abstentionnistes : 2 623 891, soit  62.17% des inscrits !

 Votes blancs : 40 729, soit 2.55% des inscrits...

 

 

Spéciale dédicace à JP Boudine : le regroupement "Occitanie populaire", Myriam Martin , Génération climat, Parti de gauche, Ensemble, Gauche démocrate & sociale, NPA et LFI... fait 5% (donc remboursée), mais n'a pas franchi le second tour !

Ils n'ont pas pu se marier avec le PS, Carole Delga tirait plus fort sur eux que sur l'extrême-droite ! cool

Alors, Jean-Pierre, heureux ?

Je voudrais savoir si l'ex PCF Huguette Bello l'emporte à la Réunion. Ceci parce-que selon nos télés ce ne serait pas le cas puisque l'on nous répète a longueur d'antenne que tous les sortants sont réélus.

Oui.

  • Nouveau
  • 27/06/2021 20:29
  • Par

Quel plaisir de voir la défaite du RN !

laughing

ba1fdea3-4d91-4cc9-a8ed-766554a3e1d7

Dans les têtes le RN a gagné, via la propagande extrémiste relayée notamment par les journalistes de grands médias et certains membres du gouvernement.

Mais la France n'est pas d'extrême-droite !

Dans toutes les familles françaises, il y a encore des souvenirs racontés de l'occupation allemande nazie; et ce ne fut pas drôle (il est certain que je suis née en une Normandie dévastée) !

François Mitterrand ne fut jamais "de gauche". Il voulait le pouvoir et la peau de de Gaulle. Quant à DSK, il n'est pas très "à gauche" non plus ...

La France est centriste; pas envie de revivre la Terreur ni les folies napoléoniennes (combien de jeunes soldats français massacrés par ce fou de guerre ? Quant aux séquelles, avant d'arriver à l'union européenne pacifiée, même si imparfaite ...).

"La France est centriste"

Je partage votre avis, un centre peut-être un peu variable.

C'est concours de dessin pourri ? 

Image

Pas tristes les résultats ! 

Image

La France était le plus souvent peureuse, oui, car tout le monde n'a pas le courage physique (risquer de se faire tuer, voire torturer sans parler).

Mais pas forcément pétainiste, ni forcément collabo.

Il n'y avait pas que les résistants et les collabos; entre les deux, il y avait plein de gens qui avaient la trouille de mourir.

C'est mal d'avoir peur de se faire massacrer ?

Centre variable, oui, mais pas tant que ça.

Il n'y a jamais eu autant de privatisations qu'au temps de Lionel Jospin.

Comme quoi ...

La France est le fruit de sa longue Histoire Ô combien agitée, passant d'un extrême à l'autre.

Alors elle aspire à un peu de ... tranquillité, au point d'équilibre.

L'Europe est-elle un bon refuge pour elle ?

L'Europe actuelle, je ne pense pas; c'est trop de dépendance avec trop de pays disparates.

Mais bon, si cela permet de rester en paix, de deux maux il fait choisir le moindre.

Navrée mais "je ne vous ai pas compris".

laughing

C'est votre live qui devrait passer sur toutes les chaînes et pas les saint criq et journaleux, sondeurs et politiques de plateaux insupportables 

Les cliques des caciques passés non merci et surtout surtout pas la bande de M.Sarkozy qui n'ont rien fait notamment sur la sécurité et qui maintenant la bouche en cœur proposent des solutions! Le français a vraiment la mémoire très courte limite Alzheimer pour voter encore pour Eux! 

  • Nouveau
  • 27/06/2021 20:37
  • Par

Quand je vois que les écologistes baissent leur pantalon pour des raisons électoralistes en Provence alors que c’est catastrophe naturelle sur catastrophe entre les 2 tours alors qu’une des prérogatives de la région c’est le transport, je comprend que les électeurs disent basta les connards pastèque 

  • Nouveau
  • 27/06/2021 20:38
  • Par

La chute du taux de participation doit logiquement s'expliquer sur la base des différences de circonstances entre ces élections et les précédentes : 1-quasiment pas de campagne électorale (donc intérêt des électeurs nettement moins suscité), 2-pandémie (ayant accru le désintérêt des électeurs), 3-dégradation supplémentaire de la confiance des Français vis-à-vis des élus ayant aggravé ce désintérêt. 

En dépit de ce faible taux de participation, on peut tirer un petit enseignement tel que je l'avais pressenti et écrit dans un commentaire, il y a environ 6 mois.

Le poids du parti de l'extrême droite peut être réduit à néant (c'est-à-dire peu ou prou à la valeur du poids du parti d'extrême gauche de JLM) lorsque les partis de la droite (et aussi de la gauche, bien que cela n'est pas encore bien visible aujourd'hui) défendent et mettent en avant les thèmes marqueurs de l'extrême droite qui sont partagés par la majorité des Français.

Cela ne fait pas pour autant un peuple français fasciste ou nazi pour reprendre les éléments de langage grotesques de ces forums...

Bonne soirée. 

Tu serais pas un peu facho refoulé sur les bords...

Il serait temps que tu découvres Descartes, le Français qui pourrait t'aider à poser un raisonnement avec méthode et ne pas tomber dans de grotesques extrapolations nauséabondes. 

smartselect-20210627-213703-chrome

1-quasiment pas de campagne électorale (donc intérêt des électeurs nettement moins suscité), 2-pandémie (ayant accru le désintérêt des électeurs), 3-dégradation supplémentaire de la confiance des Français vis-à-vis des élus ayant aggravé ce désintérêt. 

Point 1 ... Depuis 3 élections dont Municipales et Européennes on observe cette abstention . Les municipales étaient déjà à un niveau historique dès le premier tour avec une campagne quasi normale puisque les gens comme vous étaient dans le déni et que vous appeliez à voter. Or déjà se dessinait une forte abstention.

2) La pandémie n'a pas accru "le désintérêt des électeurs". Elle a par contre accru la défiance à l'égard des politiques. 

Ces tableaux montrent que vos conclusions de fin sont totalement au doigt mouillé... 

A ) La politisation de la population reste intacte. Ses préoccupations sont mesurées dans diverses études et la plus récente la voici - je précise que l'institut qui a pondu l'étude  n'est pas l'Humanité...  : 

Sondage exclusif. Ce qui préoccupe réellement les Français - L'Humanité

B ) le fait que les cadres (donc pour beaucoup diplômés formés comme les jeunes diplômés formés, comme les femmes également) se sont massivement abstenus a du sens alors que les retraités se sont largement (pas en masse non plus) les populations des territoires aisés eux se sont déplacés soit 30 % de la population. 

Cela a du sens car ce sont en fait ceux qui ont été les plus marqués, les plus impactés par la brutalité de la gestion sanitaire du pouvoir, ce sont eux aussi qui ont le plus pâtis des politiques anti sociales de ce gouvernement. 

Autrement dit, les plus précaires (femmes jeunes etc ), les plus paupérisés, les plus endettés , les plus brutalisés au boulot aussi ont voté avec les pieds. 

Le point de ralliement c'est le social : la retraite (la réforme Macron les menace) le salaire et la qualification (qu'on brade de plus en plus) , l'accès aux services, notamment les transports, la santé et l'éducation, la qualité de vie et l'environnement - climat - extinction. 

Le fait que les cadres du pays soient massivement abstentionnistes révèle l'ampleur de la contestation non pas du pouvoir... (ils pouvaient voter contre et largement le pays à dégager LREM en faisant aussi barrage à l'extrême droite) mais au régime. Car si 30 % de gens votent en gros , c'est que 70 % des gens n'y trouvent pas leur place. 

. Ces tableaux expliquent aussi pourquoi l'extrême droite a tenté en vain de récupérer un mouvement de fond dans l'Armée qui existe bel et bien ... Car les cadres aussi de l'Armée, les cadres intermédiaires sont placés par le pouvoir dans la même instabilité due à la désorganisation que le pouvoir engendre. Une tendance qu'on retrouve ailleurs et partout dans la société. 

file-20210623-27-1ordngs.png?ixlib=rb-1.1.0&q=45&auto=format&w=754&fit=clip

file-20210623-17-il1h8p.png?ixlib=rb-1.1.0&q=45&auto=format&w=754&fit=clip

file-20210623-25-1xo5rh4.png?ixlib=rb-1.1.0&q=45&auto=format&w=754&fit=clip

Suis-je la seule à penser qu'une telle reconduction des sortants quels qu'ils soient, avec un tel abstentionnisme, c'est juste le reflet du clientélisme activé par ces élus?

Non je le pense aussi et je l'ai commenté lors du premier tour. ... bienvenue au club !

Hou là ! Toto le papiste serait-il vexé ?

Mathieu orphelin "l'écolo"...j'en doute fort vu son origine LREM et ses déclarations sur la viande, le tour de france, etc...green washing

Il n’est pas d’origine lrem. Il était écolo, est allé chez lrem et il retourne chez les verts. 

Rhoo, un écolo a-t-il encore le droit de manger de la viande sans aimer le vélo ? S'il faut lui sonder les reins sur ses propositions écologiques (dont je doute fort par ailleurs, du peu que j'en connais), j'espère que ça ira plus loin que les non-sujets "arbre de Noël mort".
 

Dénoncés aussi les organisations de gauche qui passent plus de temps à parader pour des élections "inutiles, selon beaucoup de jeunes, qu'à se joindre efficacement, concrètement, aux luttes en cours . Sur les retraites menacées, sur le droit du travail saccagé, sur les menaces pesant sur la sécu où le pouvoir a puisé largement lors de la crise COVID sans légitimité aucune, sur l'assurance chômage, sur le reste, les gens attendent autre chose que de belles paroles et de beaux discours ..

Ce n’est manifestement pas la priorité. Et puis cela pourrait effrayer « l’électrice » ou « l’électeur » pour 2022, vous n’y pensez pas?

Tous les gens qui se disent de gauche devraient regarder ces trois tableaux et consulter ce sondage de Mai dans l'Humanité

Sondage exclusif. Ce qui préoccupe réellement les Français - L'Humanité

Si "penser à gauche " se résume à penser la tambouille dégueulasse pour prendre une tôle en 2022... alors ce n'est plus la gauche. 

Avec un peu de réflexion et de travail ces tableaux et ce sondage disent beaucoup de choses sur l'état de cette société sous ce régime fini/

file-20210623-27-1ordngs.png?ixlib=rb-1.1.0&q=45&auto=format&w=754&fit=clip

file-20210623-25-1xo5rh4.png?ixlib=rb-1.1.0&q=45&auto=format&w=754&fit=clip

file-20210623-17-il1h8p.png?ixlib=rb-1.1.0&q=45&auto=format&w=754&fit=clip

Complètement d'accord avec le 1er post et merci pour les tableaux, très instructifs. Le décrochage femmes/hommes est net, elles y croient encore moins que les hommes :-/

Ce qui est vraiment intéressant c'est la convergence dans l'abstention des milieux populaires, et des cadres (69% d'abstention ! ) ... Là ... y a un truc qui se passe... et c'est profond. 

Personne ne parle du mode de scrutin, majoritaire à 2 tours qui est un véritable déni de représentativité. Chez moi, l'écart entre l'élue et l'opposition aux départementales est une poignée de voix. Bilan des élections aucune présence de l'opposition. Ça écoeure !

Pas forcément : quel est le bilan à l'échelle du département (une douzaine d'élection "cantonales" typiquement) ?
C'est une logique de type "sénat", on représente les territoires pas un seul "ticket" (2 personnes pour la parité), avec un maillage assez fin pour qu'une certaine représentativité émerge.

Je suis d'accord que pour les écolos par exemple, c'est un laminoir

(une seule tache verte, [Saint-Maixent l'école, Deux-Sèvres] dans l'ouest, sur toute la France, dans le bilan du moment des départementales sur France Info)...

  • Nouveau
  • 27/06/2021 20:56
  • Par

J'ai regardé un peu la soirée électorale. Pire que le rn pire que lr pire que lrem...  les socialos ! #mépris 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

laughinglaughinglaughing

Le système capitaliste a depuis longtemps cessé de rendre service à l'humanité.

Les bénéficiaires directs et les élites politiques s'efforcent de le préserver et pour ce faire ils utilisent différents moyens, dont celui de transformer le système dit de démocratie représentative en une coquille vide et en une énorme escroquerie contre le corps électoral.

Dans la logique du système, s'il y a une majorité d'abstentions et de votes blancs (le nombre de ces derniers n'est même pas communiqué), de nouvelles élections devraient être convoquées.

Mais si c'était le cas, il se pourrait que les abstentions et les votes blancs restent majoritaires. Comme dans le roman La Lucidité de Saramago.

Le problème est un autre. La plupart des gens en ont marre et ne savent pas quoi faire.

Et aucun groupe politique ou faiseur d'opinion ne propose d'alternative à ce système qui montre des signes visibles de son épuisement total.

La majorité par conviction et/ou intérêt et une minorité parce qu'ils savent qu'une proposition de changement radical est forcément perdante dans une confrontation électoral.

Car la majorité de la population est formatée dans la conviction qu'il n'y a pas d'alternative viable au système capitaliste.

C'est comme si l'évolution de la société humaine était terminée.

Elle continuera dans une impasse qui augure des temps de plus en plus funestes tant que les êtres humains ne se poseront pas la question qu'il pourrait y avoir autre chose que ce système dévastateur.

C'est ainsi que l'esclavage et la féodalité ont pris fin.

Pourquoi pas  le capitalisme ?

 

D’autres développements sur cette question dans mon blog

https://blogs.mediapart.fr/aleteitelbaum/blog

Et qu’est-ce qu’ils disent les “journalistes “qui nous ont rabâché depuis des semaines que le rn était le grand favoris et qu’on allait voir ce que l’on allait voir!!  Ils vont continuer à ouvrir leurs grandes gueules et nous vanter les mérites de l’extrême droite?! Bien sûr 

Déchoir Valls de tout mandat passé, présent ou à venir, de toute prétention à donner son avis d'âne bâté et mauvais, de toute intervention sur les chaines ( au moins radio tv publiques ).

Tout à fait d'accord!

Manuel Valls réunit en un seul homme le summum de l'effronterie et de la trahison.

et si en 2022 on a marion maréchal le pen face à valls..... qu'est-ce qu'on fait ?

laughing

ça risque pas! ce serait trop rigolo!

Idem. Ligne de crête périlleuse si les gens ne sont (dés)informés que par les grands médias : nous allons entendre parler longuement du "maintien" du ps au "centre de la gauche", peut-être jusqu'en avril 22...

Oui eh bien qyelle commence par mettre un peu d’eau dans son vin et on Reparlera d union 

et peut être un espoir à gauche naîtra. C Delga a été très claire ce matin à la radio : aucun compromis n’est possible sur la lutte acharnée contre le RN, l’écologie, les valeurs sociales, la laïcité, la sécurité et le soutien aux entreprises. Voilà pour un programme de gauche réaliste, qui a gagné ( elle appelle ça le réel) 

Tant de commentaires alors que l'émission n'était pas finie! surprised

 j'ai regardé jusqu'au bout et je n'ai pas été déçue 

les deux dernières interventions ont superbement bien clos le débat (merci d'ailleurs à F. Escola qui a compris qu'il fallait déborder un peu sur le temps imparti), celles de M. Aubry et de G. Galas, ce dernier complétant et précisant ce que Marion disait (et que je n'avais pas très bien saisi). 

Macron, je ne vois pas comment il peut se représenter aux présidentielles. A mon avis, il n'ira pas.

C'est sûr. Tous les sondages le donnant largement vainqueur, il serait fou de se présenter face à une gauche divisée, une droite qui va s'étriper et un RN en recul... :-D

Faut pas rêver : FI est tellement faible qu' elle a été  inexistante à ces élections,  jlm ne sera jamais président et il le sait. Actuellement,  le rapport gauche + gauche radicale versus centre + droite extrême : 30% -70%. La messe est dîtes et la droite populaire est majoritaire ( malheureusement )

Nous sommes d'accord, et nous avons déjà commencé: les petits livrets programmatiques pour amorcer, des réunions publiques pour ferrer l'abstentionniste: s'il ne vote pas, c'est parce qu'il ne croit plus en cela? À nous de le convaincre du contraire!

Pas voter "contre", ce qui, à terme, reste vain, et dont il ne veut plus! Mais voter "pour" un programme auquel il peut, citoyen, participer...

Pas voter pour une tête de gondole plus ou moins cabossée! Non, pour le programme qu'elle porte! Oublier, dépasser le Méluchebashing qui noie ce qui seul devrait être dans le débat: THE programme!

Qui n'est pas clos: chacun peut y apporter sa pierre, quoiqu'on en dise ou quoiqu'on en pense... Il est encore temps!

Qu'on arrête de parler de La Méluche, mais qu'on parle du "programme" qu'il porte: comment rameuter les citoyens autrement qu'autour d'un espoir??

Et comment on modifie le programme ? En adhérant, non ?

Autrement dit, même sectarisme qu'aux législatives.

Bonne chance.

Vous avez raison.

Non, je ne trouve pas que cela soit obligatoire, il m'arrive de faire des choses ou des interventions ailleurs que dans mon cocon parmi des personnes très diverses que je ne connais pas - certainement comme beaucoup d'entre nous: nous donnons de notre temps!

Pour en revenir à votre commentaire, il n'y a aucune autre adhésion à avoir que de proposer ce qui nous semble important, utile, nécessaire,... pour que "les choses" correspondent plus et mieux à ce que nous en attendons, propositons qui seront ou non retenues puis intégrées ou non au programme qui, au terme de ce processus, sera finalisé et porté en 2022.

Cela se fait très simplement, il suffit de s'y intéresser et de le faire!

Je ne vois pas trop la pertinence de parler de "sectarisme" à propos d'une telle dynamique sauf, bien entendu, à s'arrêter au dénigrement (qui peut devenir et/ou qui deviendra systématique! :-D).

J'en entends et en lis beaucoup qui parlent ou écrivent sans se renseigner, sans savoir vraiment de quoi ils causent...

  • Nouveau
  • 27/06/2021 23:34
  • Par

La cuisine traditionnelle ne fait plus recette. Y aura-t-il une prise de conscience des politburos? Il est permis d’en douter. Les organisations de gauche sont durablement déconnectées des réalités vécues par la population et incapables de rassembler quelles que soient les improbables martingales électorales.  La chute s’accélère. 

Salaires et retraites bloqués. Le coût de la vie qui augmente.

Que peuvent faire les présidents des régions et des départements ?

Voici ce que m'ont répondu 3 "abstentionnistes" que je n'ai pas réussi à convaincre.

Les salaires ne sont pas bloqués partout, il y a eu pas mal d’augmentations dans ma boîte, pas assez c’est sûr . 

C'est vrai vous avez raison

ce qui semble bloqué partout, c'est surtout au niveau de la comprenette.

La démystification du langage par la violence ouvre sur un combat politique

Le langage de la violence

par Michel de Certeau 

JPEG - 312.1 ko

Manifestation d’étudiants au Japon

L’acte violent scelle le vouloir-exister d’une minorité dans un univers où elle est de trop. (Photo Gamma.)

Quand les bombardiers B-52 pilonnent le Nord-Vietnam, il devient dérisoire de parler de la violence. Les déclarations sur la paix, la justice, la liberté ou l’égalité sont muées en un langage de la dérision par les pouvoirs qui les multiplient en multipliant la violence. Comment répéter après eux ces mots vidés de contenu ? Les discours de la bonne conscience ramassent ces déchets laissés par le pouvoir, et ils les font passer pour des vérités. En fait, hypocrite phraséologie, l’ostentation des grands principes ne se cache même plus son impuissance. Cette dérisoire « noblesse » prétend seulement préserver un décor de « valeurs ». Elle ne nous intéresse plus.

Mais nous avons à prendre en charge ce langage humilié, comme l’indice d’une situation générale. Tel qu’il est, déchu, il montre ce que les sociétés occidentales ont fait de lui, et je ne peux pas m’excepter de cette situation commune en présentant une carte d’intellectuel. La violence n’est pas d’abord une matière à réflexion, ni un objet qui s’offre à un observateur. Elle est inscrite dans le lieu où j’en parle.

Elle le définit. Le fait qui s’impose avant tout examen des faits, c’est que la violence est marquée au fer rouge sur ce « langage malade » (Austin), objectivement servile, utilisé – quoi qu’il dise – par le système qu’il récuse, et pris, emporté, « refait » par les réseaux commerciaux dont le fonctionnement socio-économique est plus lourd de sens que tous les contenus idéologiques. Un texte est transformé en marchandise et en symptôme du système qui le transporte et le vend. Ce qu’il raconte n’y change rien. Le préalable à une discussion sur la violence est donc ce qu’en trahit ce discours piégé et débile.

https://www.monde-diplomatique.fr/1973/01/CERTEAU/31293

https://www.ipsos.com/fr-fr/regionales-2021/2nd-tour-qui-sont-les-abstentionnistes

 

On peut faire l'économie de leur analyse qui est spécieuse : Par exemple s'amuser à comparer une abstention au régionale au cas de la présidentielle, comme c'est la première régionale à laquelle participe LFI pour en déduire une dynamique c'est n'importe quoi

tableau 3; entre 18 et 49 ans vous allez à de 79 à 75 pour cent d'abstentionniste un second groupe entre 50 et 69 ans c'est entre 61 et 62 %, il n'y a a que les plus de ou l'abstention à 42 % ( ce qui reste quand même haut). contrairement à l'idée reçu.

Dans les commentaire massivement on a insisté sur l'abstentionnisme des jeune sauf que là on serait jeune de 18 49 ans. Donc l'amis commentateur nous a gentiment interprété les résultat à sa sauce l'abstention est bien plus homogène. Cela concerne tout les actif ça ne change qu'avec els retraité ou els personnes âgée.

or quand même on a beaucoup insisté sur l'abstention chez éditio & compagnie sauf que ça concerne tout le monde.

tableau 4 : vous avez quand 63% de cadre qui s'abstienne et ensuite un bloc profession intermédiaire - i.e classe moyenne, employé et ouvrier ça va de 73% à 71 % et même chez les retraité vous 51 de gens qui ne se ont pas abstenu. Là encore c'est le caractère homogène qui reteint mon attention.

Tableau 5 la variable niveau étude nous montre que on s'abstient quand on a un faible niveau d'étude un bac ou un bac plus deux , et bac plus 3 et plus ont s'abstient à 61 %. L'abstention n'est peut être pas significativement corrélé à un faible niveau d'étude et c'est assez contre intuitif. il y a une différence assez importante entre les cycle court et les bac plus 3 et plus mais l'abstention reste quand même à 31%

tableau 6 ceux qui ont voté pour : là c'est propice aux interprétations spécieuses ceux qui se sont le plus abstenus ce sont ce sont qui ont voté JLM en même temps ce sont ceux pour lesquels l'offre politique avait le moins de chance de faire une différence dans els urnes. les optimistes diront qu'il exiiste uen réserve de voix 30% vienne ensuite les 6% qui avait voté Hamont soit en grande parti des écologistes, plus 40% en réserve de voix, Paradoxalement els électeur de macron s'abstienne à 58% 42 ont voté pour des résultat calamiteux. ce sont que se sont le moins abstenus c'est la droite 56% (ça reste encore au delà de 50) DuPont Ganagnan 68 % mais son résultat était insignifiant et l'affreuse 63%.

Tout les analyste vous disent c'est marine Lepen qui a le plus pâtie en réalité c'est LFI même si clairement l'affreuse sous performe son image pas plus que celle de JLM n' a changé la donne. Au delà le premier c'est centré sur sa campagne présidentielle et on n'a a pas mélangé les deux. ce qui n'est pas el cas de Marine Le Pen. Quant à l'interprétation je pense simplement que s'agissant de JLM son électorat n'a pas vue de possibilité de concrétiser politiquement le programme dans les régionales et donc il ne s'est pas investit. ? quand au petit prince il n'y a de quoi pavoiser.

Tableau 7 et c'est là ou on voit le caractère spécieux du sondage il essaye d'instiller l'idée que c'est moins pire sans Mélenchon qu'avec lui parce que al liste de LFI aux européenne n' pas retrouvé les électeur de la présidentielle - c'est peut de le dire - donc dire que ses électeur ne sont abstenus qu'à 55% pour comparer au tableau c'est tendancieux? ce qui montre que ces comparaison n'ont pas de sens c'est que l'électorat EELV se serait abstenu à plus de 56 % - tandis que le résultat était plus que bon au européenne et que leur abstention serait plus importante au régionale. ce qui me fait dire qu'en réalité ces comparaison n'ont que peu de sens et que ces item sont poséd là pour une tout autre raison que l'analyse de l'abstention.

Tableau 8 confirme ce que je dis du 7 parce que là pour els sympathisant vous n'avez qu'un point d'écart en terme d'abstention entre LFI et EELV.

L'abstention non partisane reste la plus importante puisqu'elle représente 80% tout le reste la façon dont se distribue de façon partisane les 20 qui sympathisent

46% UDI , 70% LFI 68% DLF V69% EELV 69 % PS 59 % LR 57% Sortant droite 66% Sortant gauche, 57 % LREM, 59 % Modem.

On vous parle de la prime c'est clair que els sortant sont réélus mais la prime c'est moins évident parce que même si si ont ne peut les additionner on peut rapprocher la catégorie sortant gauche sortant droite et les sympathies partisanes ça ce recoupe et j'y voit pas un renouvellement de la confiance. L'abstention à 69% parmi les sympathisants EELV est assez paradoxale. parce que c'est un parti qui en règle générale fonctionne bien au local et au régionale, il y a quelque chose qui n'a pas accroché pour les sympathisants. On en peut pas accuser une alliance avec LFI parce que dans l'écrasante majorité des cas il n'y avait pas d'alliance. Un point distingue LFI de EELV dans cette campagne c'est que la première n'avait pas d'ambition régionale, les écologiste oui et els résultats des municipales pouvaient laisser espérer globalement de meilleurs score quelque chose n' a pas accroché dans l'électorat mais je ne saurais pas dire quoi.

  • Nouveau
  • 28/06/2021 00:52
  • Par

« Le RN reste aux portes du pouvoir » surprised... Z'êtes sûr.e.s ?

Élections régionales 2021, résultats des listes RN au 1er tour (nombre d'inscrits entre parenthèses), source darmanin :

  • Auvergne-Rhône-Alpes (5 403 344) : 211 178 → 3.91 %
  • Bourgogne-Franche-Comté (1 967 032) : 151 625 →  7.71%
  • Bretagne (2 493 602) : 121 452 →  4.87 %
  • Centre-Val de Loire (1 816 435) : 126 489 →  6.96 %
  • Corse (239 808) : 5 378 →  2.24 %
  • Grand Est (3 829 952) : 227 775 →  5.95 %
  • Guyane (101 818) : pas de liste RN
  • Hauts-de-France (4 226 927) : 324 260 →  7.67 %
  • Île-de-France (7 240 948) : 285 773 →  3.95 %
  • La Réunion (668 617) : 4 012 →  0.60 %
  • Normandie (2 384 818) : 149 946 →  6.29 %
  • Nouvelle-Aquitaine (4 352 306) : 271 771 →  6.24 %
  • Occitanie (4 220 483) : 341 254 →  8.09 %
  • Pays de Loire (2 775 345) : 101 951 →  3.67 %
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur (3 580 639) : 420 633 →  11.75 %

Je laisse à madame Calculette le soin d'en tirer le "%Inscrits" exact du RN en moyenne nationale... À vue de nez, c'est pas bézef !

  • Nouveau
  • 28/06/2021 00:58
  • Par

moi, je suis abstentionniste au 2eme tour. Aucun élu "ouvrier" pour me représenter cry

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous