Le PIB du 2e trimestre pénalisé par les grèves des transports

Par
Le rythme de croissance de l'économie française est resté inchangé à 0,2% au deuxième trimestre, un niveau inférieur aux attentes, du fait de la faiblesse de la consommation des ménages qui a notamment été affectée par les grèves dans les transports, selon la première estimation publiée vendredi par l'Insee.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le rythme de croissance de l'économie française est resté inchangé à 0,2% au deuxième trimestre, un niveau inférieur aux attentes, du fait de la faiblesse de la consommation des ménages qui a notamment été affectée par les grèves dans les transports, selon la première estimation publiée vendredi par l'Insee.