Lycéens de Mantes-la-Jolie: l'enquête de l'IGPN classée sans suite

Par

Le 6 décembre 2018, quelque 151 lycéens avaient été parqués par les forces de l'ordre, à genoux, mains dans le dos en marge d'une manifestation contre Parcoursup et la réforme du bac. Le 24 juillet 2019, l'IGPN a classé l'enquête sans suite, relate le site d'Europe1.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'enquête préliminaire confiée à l'Inspection générale de la police (IGPN) portant sur l'interpellation en décembre 2018 de 151 jeunes en marge d'une mobilisation lycéenne à Mantes-la-Jolie dans les Yvelines a été classée sans suite, a-t-on appris vendredi 26 juillet auprès du parquet de Nanterre. L'interpellation vue dans une vidéo filmée par un policier, et montrant des dizaines de jeunes à genoux, mains sur la tête ou menottées dans le dos, avait suscité l'indignation sur les réseaux sociaux et dans la classe politique.