Le gouvernement autorise l'Avastin pour traiter la DMLA

Par

La gabegie due au monopole d'un médicament au prix exorbitant, le Lucentis de Novartis, dans le traitement de cette maladie dégénérative des yeux, va s'achever en septembre : le ministère de la santé autorise l'utilisation de l'Avastin de Roche, beaucoup moins cher, pour traiter cette maladie des yeux très fréquente. Il lui aura fallu trois ans.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans un communiqué du 27 août, Marisol Touraine, ministre de la santé, a annoncé qu’à partir du 1er septembre prochain, l’Avastin pourrait être utilisé et remboursé pour traiter la DMLA, la dégénérescence maculaire liée à l’âge, maladie des yeux qui affecte un million de personnes en France et qui est la première cause de cécité après 50 ans.