A Nice, avec le voile: sur un banc, plutôt qu'à la plage

Par

Au moins 24 femmes ont été verbalisées depuis une semaine à Nice. Henda ne veut pas rejoindre cette liste. La journaliste Assma Maad de BuzzFeed News est allée à la rencontre des femmes qui redoutent désormais d'aller à la plage.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Assise à quelques mètres de la plage Sainte-Hélène, Henda surveille de loin ses enfants qui profitent d’une Méditerranée couleur azur. À 44 ans, cette Grassoise a, comme souvent quand le ciel est clément, pris le bus jusqu’à Nice pour profiter de la mer. Son petit garçon revient de la plage en courant, les cheveux et le corps entièrement trempés, elle sort immédiatement une serviette mauve de son sac et enroule Marwane dedans. Il est 15 h ce jeudi, il fait un soleil de plomb, le thermomètre indique 29 degrés. Mais Henda ne ressent pas la chaleur sous son voile gris, vert et rose. « Oh j’ai l’habitude, vous savez », sourit celle qui porte le voile depuis plus de dix ans.